Salaire, durée, objectifs… Les détails du contrat de Vladimir Petkovic avec l’Algérie

La Fédération algérienne de football (FAF) aurait trouvé un accord avec un technicien étranger pour succéder à Djamel Belmadi à la tête de la sélection de l’Algérie de football. Il s’agit de l’ancien sélectionneur de la Suisse, le Croato-Bosnien ayant la nationalité suisse, Vladimir Petkovic, qui a fait partie des nombreux techniciens cités comme probables successeurs de Djamel Belmadi, au lendemain de la déroute des Fennecs en Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) en Côte d’Ivoire.

Selon des sources proches de l’Instance présidée par Walid Sadi, il y a une volonté d’éviter les erreurs du passé, et c’est dans ce sens que l’on peut trouver certains détails différents de ceux prévalant du temps de Djamel Belmadi. A commencer par fixer les objectifs assignés au nouveau sélectionneur par écrit dans le contrat. Ce qui n’a pas été fait avec Belmadi, y compris lors du renouvellement de son contrat, fin 2022, soit après la débâcle de la CAN 2022 et des qualifications du mondial 2022.

C’est ainsi que la Fédération algérienne aurait fixé deux objectifs à Vladimir Petkovic, précisent les mêmes sources. Le premier objectif serait d’atteindre la demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) qui aura lieu au Maroc. Si l’Algérie atteint le carré d’As de cette CAN marocaine, la FAF sera contrainte de laisser Petkovic poursuivre l’aventure jusqu’au mondial 2026. Et c’est là que vient le second objectif qui est de qualifier les Verts au second tour de la Coupe du monde 2026 qui se déroulera au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique.

100.000 euros par mois pour Vladimir Petkovic

Enfin, les indiscrétions sortant des couloirs de la FAF affirment que le futur sélectionneur de l’Algérie percevra un salaire mensuel inférieur à 100.000 euros. Moins de la moitié donc de celui de Djamel Belmadi qui percevait 208.000 euros par mois. Il n’y a pas de chiffre exact à ce propos mais d’autres sources ont affirmé auparavant que la FAF devrait accepter de donner un salaire mensuel de 90.000.