José Peseiro répond à l’offre de la FAF

FAF – Le feuilleton de la succession de Djamel Belmadi à la tête de la sélection de l’Algérie se poursuit, sous une pluie de rumeurs et de supputations. Après l’élimination prématurée de l’Algérie de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024), la Fédération algérienne de football (FAF) a limogé le sélectionneur national dans des conditions discutables et s’est lancée à la recherche d’un successeur capable de prendre en charge les Fennecs dans des délais courts, vu l’approche d’échéances importantes.

Plusieurs noms ont été avancés, mais certains ont décliné l’offre de l’Algérie alors que d’autres n’ont pas trouvé un terrain d’entente avec la FAF et son président Walid Sadi. C’est le cas par exemple du Français Zinedine Zidane, du Bosnien Vahid Halilhodzic et enfin du Portugais Carlos Queiroz. Aujourd’hui, les dirigeants du football en Algérie se sont tournés vers l’autre Portugais, José Peseiro, qui a reçu l’offre de la FAF, de façon officielle.

José Peseiro répond à la FAF

Selon la chaîne privée El Hayat, José Peseiro, qui a conduit le Nigeria en finale de la CAN 2024, remportée par le pays hôte, la Côte d’Ivoire, n’a pas rejeté la proposition de Walid Sadi. Mais comme tous les entraîneurs interrogés par les médias, il a fait savoir qu’il avait reçu de nombreuses offres, y compris de la part de la FAF, estimant qu’il avait besoin de repos et laissant le soin à son agent de s’occuper de cela.

 » J’ai reçu beaucoup d’offres après la finale de la coupe d’Afrique. J’ai reçu une offre de la FAF mais je vais d’abord me reposer et mon agent s’en occupera », a affirmé le sélectionneur du Nigeria après les sollicitations des médias, évitant de donner des indices sur ses intentions ou sur ses envies, en ce qui concerne la sélection de l’Algérie.

Il faut dire que son agent n’a pas été prolixe non plus. « Nous n’avons pas encore donné de réponse à la FAF. José Peseiro est très fatigué, il doit d’abord se reposer puis nous déciderons de son avenir. Nous étudierons l’offre de l’Algérie comme toutes les autres offres que nous avons reçues », a-t-il indiqué.