La FAF fixe une nouvelle date pour l’annonce du nouveau sélectionneur

Walid Sadi et Djamel Belmadi

Il y a évidemment trop de spéculations et autres supputations autour de la succession de Djamel Belmadi à la tête de la barre technique de la sélection algérienne. Le silence de la Fédération algérienne de football (FAF) et la multiplication de sources qui s’expriment quasiment au nom de cette dernière, ont grandement participé au désarroi dans lequel se trouve les Algériens en général et les supporters des Verts en particulier.

D’ailleurs, de Zinedine Zidane à Vladimir Petkovic, ils sont très nombreux les techniciens qui ont été cités comme probables successeurs de Djamel Belmadi, à l’instar de Vahid Halilhodzic, Hervé Renard, Hugo Broos, Carlos Queiroz et José Peseiro. Ajouté à cela, la date du 15 février annoncée par la FAF pour l’annonce du nom du nouveau sélectionneur n’a pas été respectée, du fait qu’aucun accord n’a été trouvé avec un quelconque technicien susceptible de prendre en charge la sélection algérienne.

La FAF sort de son silence

Il a fallu attendre le mercredi 21 février pour que le président de la FAF sorte de son silence, non pour annoncer un accord avec un entraîneur donné, mais pour démentir les rumeurs qui circulent depuis plusieurs jours sur des contacts avec des techniciens et des accords avec d’autres.

« Nous ne sommes pas encore arrivés à un accord avec un entraîneur. Tout ce qui se dit sur ce sujet est faux. Les rumeurs sur l’existence d’un accord avec un entraîneur spécifique sont sans fondement », a en effet fait savoir le patron du football algérien dans une déclaration faite à la télévision algérienne. A la même occasion, il fera une petite révélation. Il a affirmé que le futur sélectionneur sera connu la semaine prochaine sans précision. « L’identité du nouvel entraîneur sera annoncée durant la semaine prochaine », s’est-il contenté de dire.

Cette mise au point intervient après la circulation d’une information faisant état d’un accord que la FAF aurait trouvé avec le technicien helvético-bosnien, Vladimir Petkovic, avec des détails sur les objectifs assignés et même le salaire accordé. Les informations démenties faisaient état d’un salaire mensuel qui ne dépasserait pas 100’000 euros et des objectifs sportifs d’une 1/2 finale à la CAN 2025 et d’une qualification au second tour de la Coupe du monde 2026.