Belmadi de retour, l’improbable annonce

Le feuilleton de Belmadi avec la Fédération algérienne ne semble pas prêt à connaitre son épilogue. Les rumeurs persistantes font état d’un accord entre les deux parties pour un retour du technicien, sous conditions. Cependant, plusieurs zones d’ombre subsistent quant à la véracité et aux conditions d’un tel come-back.

Si Djamel Belmadi a été sorti par la petite porte de l’EN, certaines sources laissent entendre qu’un retour pourrait être envisagé, sous certaines conditions. Cependant, ces spéculations autour d’un éventuel come-back de Belmadi sur le banc de l’équipe nationale algérienne ne sont pas à prendre très au sérieux.

En effet, certaines sources rapportent qu’un accord à l’amiable aurait été conclu entre Djamel Belmadi et la FAF, incluant une clause de retour en cas de difficultés avec son successeur. L’objectif fixé pour le nouveau sélectionneur est clair : atteindre les quarts de finale de la CAN 2025. Un échec à cet objectif pourrait précipiter le retour de Belmadi en vue de la Coupe du Monde 2026.

Une hypothèse totalement improbable

Djamel Belmadi qui est encore le sélectionneur de l’équipe d’Algérie aurait donc, accepté de résilier son contrat avec la FAF contre une indemnité de 3 mois de salaire mais avec la garantie de retrouver sa place de sélectionneur des verts en cas d’échec de son remplaçant.

Cependant, cette hypothèse est totalement invraisemblable. D’abord, il est peu probable que Belmadi, fort de son caractère, accepte d’être une solution de rechange, attendant que l’équipe nationale échoue pour reprendre les rênes. De plus, le président de la FAF, Walid Sadi, dont le mandat s’achève à la fin de 2025, n’aura aucun lien contractuel avec Djamel Belmadi pour la coupe du monde 2026. Un nouveau président de la FAF pourrait être élu et désignera un autre sélectionneur.