Pour l’Algérie, la CAN 2025 au Maroc n’est pas un objectif

Beaucoup d’informations circulent sur la nomination du technicien suisse, Vladimir Petkovic comme nouveau sélectionneur de l’équipe d’Algérie. Des rumeurs et autres spéculations encouragées par le silence des premiers concernés, soit la Fédération algérienne de football (FAF) qui engage le sélectionneur et Vladimir Petkovic qui est le sélectionneur engagé. Et dans ce sens, la dernière sortie médiatique de Walid Sadi, président de la FAF, a levé le voile sur de nombreux aspects en lien avec le contrat de Petkovic, en tant que nouveau patron de la barre technique des Fennecs.

En effet, le président de la FAF s’est entretenu avec l’agence officielle APS et donné des détails précis sur l’engagement du Suisse, d’origine bosnienne. Il a fait savoir que Vladimir Petkovic est engagé avec l’équipe d’Algérie juusqu’au 31 décembre 2025. C’est-à-dire après la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) au Maroc et à l’issue de la campagne des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 dont la phase finale est prévue au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique. Si Petkovic qualifie l’Algérie au mondial nord-américain, son contrat est renouvelé automatiquement pour une année supplémentaire.

« La durée de la première tranche du contrat arrivera à terme le 31 décembre 2025, période qui verra la fin des qualifications de la Coupe du monde 2026. S’il parviendra à qualifier l’équipe nationale au Mondial, le contrat sera automatiquement prolongé jusqu’au 31 juillet 2026 avec les mêmes termes et conditions. Dans le cas contraire, le contrat sera résilié d’une manière unilatérale sans indemnisations. Lors des négociations, qui étaient serrées, nous avons tenu à préserver les intérêts de la FAF et de l’équipe nationale », a en effet précisé Walid Sadi.

La FAF n’espère pas gagner la  CAN 2025

Cependant, la Fédération algérienne ne voulait pas être trop exigeante avec Vladimir Petkovic, concernant le parcours des Verts à la CAN 2025, et son président n’a pas hésité à démentir les informations ayant circulant et faisant état des quarts de finale ou de la demi-finale, comme objectifs assignés au nouveau sélectionneur de l’équipe d’Algérie.

« Concernant la CAN-2025, nous ne pouvons pas lui exiger le titre, surtout qu’il n’aura pas assez de temps, la sélection nationale restant sur deux éliminations de rang au premier tour lors des deux dernières éditions. Du coup, l’objectif est de se qualifier aux 1/8es de finale et aller le plus loin possible dans la compétition », a ajouté le président de la Fédération algérienne, à propos de Vladimir Petkovic qui va entamer sa mission à partir de la mi-mars à l’occasion du rassemblement qui coïncidera avec l’organisation en Algérie du tournoi amical international, impliquant les sélections de l’Algérie, de la Bolivie, d’Andorre et de l’Afrique du Sud.