Le salaire de Petkovic avec l’Algérie suscite la polémique

Le montant du salaire de Vladimir Petkovic, nouvel entraîneur de l’équipe nationale d’Algérie, a déclenché une vive polémique sur les réseaux sociaux. Avec une rémunération mensuelle de 135 000 euros, il est l’entraîneur le mieux payé d’Afrique.

Cependant, le salaire de Vladimir Petkovic est largement inférieur à celui que percevait son prédécesseur, Djamel Belmadi qui touchait 208 000 euros. Cette décision a soulevé des questions sur la gestion financière de la FAF qui traverse pourtant une crise. Le technicien bosnien ne touchait que 80 000 euros lorsqu’il était sélectionneur de la Suisse en 2018.

Ce qui rend la situation encore plus controversée, c’est le fait que Petkovic n’a pas été assigné à des objectifs précis pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. En effet, les responsables de la fédération et le nouveau sélectionneur ont parlé d’un parcours honorable sans fixer d’objectif clair. Le seul vrai objectif est la qualification à la coupe du monde 2026 en Amérique de nord.

Petkovic s’exprimera en conférence de presse

De plus, l’absence d’objectifs clairs peut laisser penser que Petkovic n’est pas soumis à la même pression que ses joueurs, qui seraient la cible des critiques en cas d’échec. La Fédération algérienne de football ne s’est pas encore exprimée sur les détails du contrat entre les deux parties, mais certaines informations comme les objectifs et la durée du contrat seront certainement, évoqués lundi, lors de la première conférence de presse du nouveau sélectionneur.

Vladimir Petkovic devra arriver aujourd’hui à Alger pour entamer son travail à la tête des Fennecs. Le technicien suisse animera demain, sa première conférence de presse pour parler de ses objectifs et de la première liste des convoqués. D’autres sujets comme son salaire et son projet de jeu seront également, évoqués.