Bennacer, coup de tonnerre en vue

Ismaël Bennacer, pilier de l’AC Milan depuis 2019, attise les convoitises d’Arsenal et de clubs saoudiens. En dépit d’une prolongation de contrat jusqu’en 2027, un départ cet été n’est pas exclu, avec deux options pour l’international algérien.

L’attrait d’Arsenal, actuel leader de Premier League, réside dans sa renommée européenne et ses participations régulières en Ligue des Champions. Un tremplin idéal pour Bennacer qui aspire à gravir les échelons de sa carrière. Ayant déjà évolué chez les Gunners en catégories jeunes, Bennacer n’est pas insensible à l’idée d’un retour. D’autant que le club anglais est prêt à débourser 50 millions d’euros pour s’attacher ses services.

L’Arabie Saoudite veut aussi Bennacer

Cependant, l’option financière pourrait peser dans la balance. Un club saoudien, non encore identifié, est prêt à offrir un pont d’or à Bennacer lors du prochain mercato estival. L’Arabie Saoudite, désireuse de développer sa Saudi Pro League, ambitionne de réaliser un coup d’envergure en recrutant le talentueux milieu de terrain.

Un choix compliqué pour Bennacer

Le choix entre Arsenal et un club saoudien s’annonce compliqué pour l’international algerien. D’un côté, l’attrait sportif et financier d’un club européen de premier plan. De l’autre, un contrat mirobolant assorti d’une vie dorée au Moyen-Orient. A 26 ans, Bennacer se trouve à un tournant de sa carrière.

La récente blessure au genou du joueur pourrait influencer sa décision, les perspectives d’avenir divergent entre lui et la direction de l’AC Milan. Le club italien, bien que réticent à l’idée de se séparer d’un élément clé de son effectif, pourrait se laisser fléchir par une offre conséquente. La balle est dans le camp de Bennacer qui devra trancher entre ambition sportive et sécurité financière.

L’international algérien qui a passé plus de six en rééducation pour sa grave blessure pourrait se laisser tenter par l’attrait financier du golfe. Bennacer pourrait rejoindre ses compatriotes, Riyad Mahrez, Sayoud, Bendebka et Zaghba.