Maghnes Akliouche, douche froide pour l’Algérie

Maghnès Akliouche, le jeune milieu de terrain de l’AS Monaco, est au cœur des spéculations concernant un éventuel changement de nationalité sportive. La trajectoire fulgurante de ce joueur au sein de l’AS Monaco en fait l’une des révélations majeures de la saison.

À seulement 22 ans, Akliouche évolue actuellement avec l’équipe de France espoirs, sous les directives de Thierry Henry. Cependant, son avenir en équipe première reste incertain. Malgré son parcours prometteur, l’idée qu’il puisse arborer le maillot bleu au plus haut niveau reste en suspens.

En effet, des informations suggèrent qu’Akliouche pourrait choisir une autre couleur, celle de l’équipe nationale algérienne. Originaire d’Algérie, des démarches ont été entamées de l’autre côté de la Méditerranée pour le rendre sélectionnable. Cette possibilité a été révélée par plusieurs médias sérieux, alimentant ainsi les discussions et les attentes chez les supporters.

« Ne rêvez pas ! »

Walid Sadi, à la tête de la Fédération algérienne, suit de près l’évolution du joueur et envisage des discussions avec sa famille. L’objectif est clair : mettre Akliouche à la disposition de Vladimir Petkovic, le sélectionneur des Fennecs, dans les plus brefs délais. Bien que rien ne garantisse le succès de cette entreprise, l’espoir de voir Akliouche rejoindre les rangs de l’équipe nationale d’Algérie fait rêver en Algérie.

Cependant, un tweet du journaliste de la chaîne l’équipe Karim Ghanem, très proche des Monégasques, vient refroidir les ardeurs des Algériens. Sur son compte Twitter, le journaliste indique que la possibilité de voir Akliouche jouer avec les fennecs est quasi-nulle. « Depuis quelques temps je vois sur les réseaux algériens, le nom d’Akliouche et qu’il serait sur le point de rejoindre les Fennecs. Arrêt ! Ne rêvez pas ! » a-t-il écrit.