Amine Gouiri n’y croit pas

L’international algérien Amine Gouiri fait partie des onze finalistes en lice pour le prestigieux trophée Marc-Vivien Foé, décerné au meilleur joueur africain du championnat français. Malgré ses performances remarquables cette saison, Gouiri refuse de se considérer comme favori pour le titre.

Lors d’une interview accordée au site officiel de son équipe Stade Rennais, Gouiri a reconnu l’excellence de ses pairs, notamment Achraf Hakimi, en tant que prétendants plus probables à cette distinction. « Être parmi les meilleurs joueurs africains est une chose très spéciale. Je ne pense pas que je vais le gagner, mais oui, c’est un honneur pour moi. C’est une récompense pour le travail que je fais. Ça me donne plus de motivation pour toujours progresser, » a-t-il déclaré.

L’international algérien donne son pronostic : « Je pense qu’Hakimi remportera le prix. Il fait une bonne saison. C’est un latéral très offensif et il fait beaucoup d’efforts. Il est bon dans le jeu d’équipe et sait être décisif. Il est un très bon joueur. »

Gouiri fier de représenter l’Algérie

Par ailleurs, Amine Gouiri a exprimé sa fierté de représenter l’Algérie sur la scène internationale. « Ce sont mes origines et j’ai une famille en Algérie. C’est une grande fierté de pouvoir représenter l’équipe nationale de mon pays, et je suis également fier d’avoir marqué mon premier but pour l’équipe nationale algérienne, » a indiqué l’ancien espoir des bleus.

Concernant son avis sur les supporters algériens, l’attaquant du Stade rennais a déclaré : « Le peuple algérien est enthousiaste. C’est un enthousiasme incroyable, et ça nous aide beaucoup pendant les matchs. Je n’ai pas encore ressenti toute l’ambiance, mais c’est l’une des meilleures ambiances. C’est une ambiance exceptionnelle que créent, les supporters algériens. »

Cette saison, Amine Gouiri a inscrit 9 buts et délivré 3 passes décisives en 35 matchs qu’il a disputés toutes compétitions confondues avec son club. Il est nominé pour le prix de Marc-Vivien Foé en compagnie de son compatriote, Nabil Bentaleb, milieu de terrain de Lille.