Coupe du monde 2030 : déjà un conflit entre le Maroc et l’Espagne

Screenshot

Six ans avant le coup d’envoi de la Coupe du monde 2030, une bataille feutrée se dessine entre le Maroc et l’Espagne pour l’organisation de la finale de la compétition. Coorganisateurs de l’événement avec le Portugal, les deux pays se disputent l’honneur d’accueillir le match le plus prestigieux du tournoi.

Si l’attribution conjointe de la Coupe du monde 2030 a fait l’unanimité, la question de la localisation de la finale ravive déjà les tensions. D’un côté, le Maroc aspire à marquer l’histoire en accueillant la finale dans son Grand Stade de Casablanca. De l’autre, l’Espagne convoite ardemment l’organisation de l’ultime rencontre.

Selon une source proche des deux fédérations, un compromis pourrait se dessiner : Casablanca pour l’ouverture et le stade Santiago-Bernabéu de Madrid pour la finale. Cette solution permettrait de satisfaire les ambitions des deux pays. Le Portugal, quant à lui, semble écarté de la course à l’organisation de la finale. Faute d’infrastructures répondant aux exigences de la FIFA, le pays ne dispose pas des installations adéquates pour accueillir la finale.

Une coupe du monde 2030 dans six pays

La répartition des matchs, finale et ouverture incluses, fera l’objet de négociations entre les trois nations. Les fédérations de football respectives seront également parties prenantes de ces discussions.  Cependant, l’issue de ce bras de fer reste incertaine, mais une chose est sûre : la bataille pour la finale de la Coupe du Monde 2030 entre le Maroc et l’Espagne annonce déjà un conflit entre les pays coorganisateurs. Le verdict final sera rendu dans les prochains mois, au terme de négociations intenses entre les trois pays coorganisateurs.

Il est important de souligner que la Coupe du monde de la FIFA 2030 sera une édition unique à bien des égards, notamment avec la répartition des matchs sur trois continents : l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Sud. Trois matchs auront lieu en Amérique du Sud : l’un à Montevideo, la capitale de l’Uruguay, l’autre à Buenos Aires en Argentine et un autre à Asuncion, au Paraguay.