Affaire du maillot : L’Algérie fait une nouvelle demande auprès de la CAF

La finale de la Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF 2024) s’annonce sous haute tension. L’USM Alger (USMA) et la Renaissance de Berkane (RSB) se disputent les coulisses des tribunaux, le deuxième ticket pour cette finale. La Fédération algérienne de football (FAF) a décidé de prendre des mesures fortes en demandant le gel de la finale prévue les 12 et 19 mai prochains.

Suite à la validation par la commission des compétitions de la confédération africaine de football (CAF) de la qualification du RSB en finale de la coupe de la confédération, la FAF a décidé de passer à l’action. La FAF a introduit une nouvelle requête demandant le gel de la compétition jusqu’à ce que le TAS rende une décision définitive concernant sa plainte.

La FAF estime que le RSB a utilisé un maillot officiel à connotation politique lors des demi-finales contre l’USMA. Cette accusation a déjà fait l’objet d’une plainte auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), qui est actuellement en cours d’instruction. Les deux matchs n’ont pas été joués en raison du maillot controversé, mais la CAF a déclaré le club algérien perdant.

La FAF veut geler la finale

En attendant la décision du TAS, la FAF souhaite éviter que la finale ne se joue avant que l’affaire ne soit tranchée. Elle craint en effet que le résultat de la compétition ne soit influencé par des éléments extérieurs au sport. La demande de la FAF de geler la finale pourrait aboutir à un report de la compétition jusqu’à une décision finale du TAS. L’instance arbitrale de la FIFA devra trancher rapidement sur cette question afin d’éviter de nouveaux rebondissements dans cette affaire.

Ainsi, le sort de la finale de la Coupe de la Confédération Africaine de Football est désormais entre les mains du TAS. La décision de l’instance arbitrale sera déterminante pour la suite de la compétition et pour l’image du football africain.