Algérie : Les premières tendances avant la liste de Juin

Le sélectionneur de l’Algérie, Vladimir Petkovic, a effectué une tournée nationale pour identifier les pépites cachées du pays. Il a supervisé un grand nombre de joueurs prometteurs qui pourraient renforcer l’équipe nationale à l’avenir.

Cette démarche s’inscrit dans la perspective du stage de juin, qui verra les Fennecs disputer deux matchs importants des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026 contre l’Ouganda et la Guinée. Avec les absences de Ramy Bensebaini et Adam Ounas, Petkovic est contraint de faire appel à de nouveaux joueurs pour pallier ces manques et composer une équipe compétitive. C’est dans ce contexte que les jeunes talents locaux ont l’opportunité de saisir leur chance et de s’affirmer sur la scène nationale.

Parmi ces jeunes prodiges, on retrouve des noms comme Bounacer, le jeune défenseur de l’USM Alger et capitaine de l’équipe nationale des moins de 21 ans. Son parcours au sein de son club lui a permis de s’imposer face à des joueurs plus expérimentés et de gagner la confiance de son entraîneur. Bounacer incarne le potentiel immense des jeunes joueurs algériens et leur capacité à s’adapter à un haut niveau de compétition.

Boualia pour remplacer Ounas, la grande surprise ?

Kouceila Boualia, évoluant pour la JS Kabylie, est un autre jeune joueur qui a su se distinguer par ses performances remarquables. Devenu un pilier de l’attaque de son équipe, Boualia attire l’attention des observateurs avisés par son talent et son instinct de buteur. Son nom est cité pour remplacer Ounas en équipe nationale.

La réussite des jeunes joueurs locaux ne se limite pas aux joueurs de champ, elle s’étend également aux cages, où des gardiens tels qu’Oussama Mellala de l’US Biskra ont su prouver leur valeur et assurer avec leurs équipes. Mellala, avec ses réflexes et sa présence rassurante dans les buts, représente la nouvelle génération de gardiens algériens prêts à relever les défis.