Le TAS prend une décision après le recours de l’Algérie

Il y a du nouveau au TAS dans l’affaire des deux matchs annulés de la demi-finale de la Coupe de la Confédération (CAF) qui devaient opposer, le 21 et le 28 avril, les Algériens de l’USM Alger et les Marocains de la RS Berkane. Les deux rencontres n’ont pas eu lieu en raison de l’utilisation par l’équipe marocaine d’un maillot floqué d’une carte du Maroc incluant le Sahara occidental, une carte considérée par les Algériens comme un slogan politique et une atteinte donc aux lois du jeu.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne saisi par la Fédération algérienne de football (FAF) et l’USM Alger, a tranché sur la demande de suspension de la finale de la compétition dont le match aller est programmé pour dimanche 12 mai entre la RS Berkane et le club égyptien de Zamalek. Le match retour devrait se jouer une semaine plus tard dans la capitale égyptienne, Le Caire.

Le TAS refuse de suspendre la finale

En effet, la FAF et l’USMA ont demandé au TAS de suspendre la finale en attendant de statuer sur la question du fond avec, en toile de fond, un espoir de voir la RS Berkane disqualifiée au profit du club de Soustara. Et le TAS n’est finalement pas du même avis que la partie algérienne puisqu’il a rejeté la demande algérienne.

 

« La requête aux fins de mesures provisionnelles déposée le 8 mai 2024 par l’USM Alger et la Fédération algérienne de football , en relation avec la décision rendue le 30 avril 2024 par le Jury d’appel de la Confédération africaine de football, est rejetée », écrit, ce vendredi 10 mai, le Tribunal arbitral du sport de Lausanne.

Le TAS examine toujours le recours de l’Algérie

Que veut dire cette décision du TAS ? Elle dit que la qualification de la RS Berkane n’est pas remise en cause et que l’USM Alger ne peut plus espérer jouer la finale de la Coupe de la Confédération à la place de l’équipe marocaine. Il reste cependant que le TAS examine la requête sur la validation par la CAF du maillot controversé que voulait porter la RS Berkane. Si le TAS condamne la CAF dans cette affaire, aucune équipe marocaine n’aura le droit d’arborer la carte anti-réglementaire sur son maillot.