Mahrez, un vrai casse-tête pour Petkovic

Riyad Mahrez fera son grand retour au sein de l’équipe nationale algérienne en juin prochain à l’occasion des éliminatoires de la Coupe du Monde 2026. Cependant, ce retour tant attendu s’accompagne de trois défis majeurs que le sélectionneur Vladimir Petkovic devrait relever pour assurer une réintégration harmonieuse du joueur vedette au sein du groupe.

L’équipe nationale algérienne reprendra les éliminatoires de la coupe du monde 2026 en juin prochain, avec des matchs contre la Guinée et l’Ouganda. L’objectif de l’équipe est de glaner les six points pour renforcer ses chances de participer à la Coupe du Monde après avoir manqué les deux dernières éditions en Russie et au Qatar.

Le stage de mois de juin devra connaitre le retour de la star d’Al Ahli, Riyad Mahrez après avoir raté le regroupement de mars. Cependant, le sélectionneur national Vladimir Petkovic fera face à trois obstacles délicats à la réintégration de Mahrez

Le brassard de capitaine

Lors des derniers matchs amicaux, Yacine Brahimi a porté le brassard de capitaine, s’imposant comme un leader sur le terrain. Le retour de Mahrez, ancien capitaine lui-même, pose la question de la succession. S’il souhaite récupérer le brassard, cela pourrait fragiliser la le groupe et créer des tensions. Petkovic devra trouver donc un moyen de communiquer efficacement avec les deux joueurs.

Un casse-tête tactique

L’arrivée de Mahrez redistribue les cartes sur les ailes offensives. Des joueurs comme Mohamed Bachir Belloumi, Rafik Guitane et Anis Haj Moussa ont brillé récemment, offrant des options solides à Petkovic. Le retour de Mahrez sans déséquilibrer l’attaque constituera un défi pour Petkovic. Le sélectionneur devra trouver un système tactique qui mette en valeur les atouts de chaque joueur tout en préservant une cohésion d’ensemble.

Vers un nouveau système de jeu ?

Le style de jeu de Mahrez, axé sur la technique et la créativité, pourrait inciter Petkovic à revoir son approche tactique. Le 4-3-3, schéma qui convient parfaitement aux qualités de Mahrez, pourrait devenir la formation privilégiée. Cependant, cela implique des changements par rapport aux expérimentations tactiques récentes du sélectionneur. Petkovic devra trouver un compromis entre ses plans et les besoins de l’équipe, en s’assurant que tous les joueurs adhèrent au nouveau système.