Provocations du Maroc : Réunion au sommet entre la FAF et la CAF

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi, et le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, vont se rencontrer en tête-à-tête, ce jeudi 16 mai à Bangkok, en Thaïlande. Cette réunion qui se tiendra en marge du 74e Congrès de la Fédération internationale de football (FIFA), verra la présence des secrétaires généraux de la FAF et de la CAF, en l’occurrence Nadir Bouzenad et Veron Mosengo-Omba.

Selon le site spécialisé La Gazette du Fennec qui a donné l’information, le patron du football algérien ne manquera pas d’évoquer avec son interlocuteur l’affaire scandaleuse qui a émaillé la demi-finale de la Coupe de la Confédération qui devait opposer, en aller-retour, les Algériens de l’USM Alger et les Marocains de la RS Berkane. Deux matchs qui n’ont pu avoir lieu en raison de la persistance des Marocains à jouer avec un maillot floqué d’une carte du Maroc incluant les territoires du Sahara occidental.

 

Cela était vu par les Algériens comme un slogan politique interdit par les textes et règlements de la CAF, de la FIFA et de toutes les organisations sportives dans le monde. D’ailleurs, la FAF et l’USM Alger ont saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne pour dénoncer le parti pris flagrant de la CAF qui a non seulement sanctionné l’USM Alger par un double tapis vert et une élimination de la compétition, mais a surtout validé le maillot politique controversé de la RS Berkane.

Selon la même source, Sadi et Motsepe vont discuter de plusieurs questions touchant au football africain, y compris l’arbitrage que tout le monde du sport dénonce pour sa médiocrité et parfois même pour sa corruption. D’ailleurs, l’Algérie fait partie des nations qui dénoncent le fléau des arbitres impartiaux depuis plusieurs années, mais la CAF ne semble pas affectée par ce phénomène qui discrédite complètement le football africain et l’empêche surtout de se développer.