CAN 2025 au Maroc : La grosse inquiétude

Coupe d'Afrique 2024

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2025, prévue au Maroc, est plongée dans l’incertitude quant à sa date de tenue. Huit mois après l’annonce du pays hôte, aucune décision officielle n’a été prise, laissant les fans de football dans l’expectative et les organisateurs dans le flou.

Au cœur de ce désordre : un conflit de dates entre la Confédération africaine de football (CAF) et la FIFA d’un coté et la fédération marocaine de l’autre. Le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, souhaite organiser la compétition en été 2025, tandis que la CAF penche pour une tenue en hiver de la même année. La raison principale de ce désaccord réside dans le chevauchement avec la Coupe du Monde des Clubs, prévue aux États-Unis du 15 juin au 13 juillet 2025. Cet événement, organisé par la FIFA, oblige la CAF à revoir ses plans pour éviter une concurrence directe entre les deux compétitions.

Face à cette situation, le président de la CAF, Patrice Motsepe, a adopté une position surprenante lors du 74ème congrès de la FIFA à Bangkok. Interrogé sur la date de la CAN 2025, il a renvoyé la responsabilité à la FIFA, affirmant que la décision finale lui appartenait. Cette réponse a été perçue comme une fuite en avant de la part de Motsepe et a soulevé des questions sur le sérieux dans la gestion des affaires de la CAF.

La CAF impuissante

La réaction de Motsepe montre une sorte de domination de la FIFA sur le football africain. En transférant la responsabilité à Gianni Infantino, le président de la FIFA, Motsepe semble admettre l’influence prépondérante de l’instance mondiale sur les décisions de la CAF. Le président de la CAF ne veut pas fâcher son ami, Fouzi Lekjaa, qui semble déterminé à organiser la CAN en été.

Compte tenu de la position ferme de la FIFA, il est de plus en plus probable que la CAN 2025 soit déplacée en hiver. Cette décision permettrait d’éviter le conflit de dates avec la Coupe du Monde des Clubs, mais elle impliquerait des changements importants pour les organisateurs et les participants.

La CAN 2025 au Maroc se retrouve donc prise dans un imbroglio complexe. Le manque de clarté et la communication défaillante de l’instance dirigeante du football africain plongent les fans de football dans l’incertitude et suscitent des interrogations sur l’avenir de la compétition.