Excellente nouvelle pour l’Algérie avant d’affronter la Guinée

Sélection algérienne célébrant un but au stade Nelson Mandela d'Alger

Le 6 juin prochain, l’Algérie et la Guinée s’affronteront dans un match important pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026. Cette rencontre sera marquée par l’absence notable de Naby Keita, capitaine et pilier du Syli National.

Cette absence de l’un des meilleurs joueurs guinéens pourrait s’avérer être un atout majeur pour l’Algérie. La non-sélection de Naby Keita, qui a des difficultés au Werder Brême, est un coup dur pour la Guinée. Son leadership, son expérience et son impact sur le jeu manqueront cruellement à l’équipe. Cette absence s’ajoute à celle de Morgan Guilavogui, autre cadre de l’équipe, ce qui fragilise davantage le milieu de terrain guinéen.

Pour pallier ces absences, le sélectionneur guinéen, Kaba Diawara, a fait appel à de jeunes  prometteurs. Parmi eux, Mourlaye Sylla et Amadou Diawara. Si ces joueurs affichent un potentiel certain, leur manque d’expérience internationale pourrait peser lourd face à une équipe algérienne expérimentée.

Une opportunité pour l’Algérie

L’absence de Naby Keita représente une opportunité en or pour l’Algérie. Les Fennecs, qui disposent d’un effectif solide et homogène, peuvent aborder cette rencontre avec optimisme. L’entraîneur Vladimir Petkovici pourra mettre en place une stratégie ciblant les failles du milieu guinéen fragilisé par les absences de Keita et Guilavogui.

L’Algérie devra néanmoins rester vigilante face aux autres atouts de la Guinée, tels que Serhou Guirassy, Ilaix Moriba et Aguibou Camara. Une victoire face au Syli National est impérative pour les Fennecs afin de consolider leur position dans le groupe et se rapprocher de la qualification pour la Coupe du Monde 2026.