Mahrez dit « non » à l’Algérie

Un retournement de situation inattendu pourrait frapper l’équipe nationale d’Algérie. Riyad Mahrez, capitaine de l’équipe et joueur vedette du club saoudien Al-Ahli, pourrait être absent des prochaines rencontres face à la Guinée et l’Ouganda, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2026.

Selon les informations du site sportif Win Win, le sélectionneur Vladimir Petković aurait acté la non-convocation de Riyad Mahrez pour ces matchs importants. La raison principale évoquée : le silence du joueur quant à son intention de revenir en sélection depuis sa mise à disposition lors du dernier rassemblement en mars. Parallèlement à la non-convocation de Mahrez, le sélectionneur a réduit son effectif à 25 joueurs pour le prochain rassemblement, privilégiant les éléments les plus performants.

Le silence intrigant de l’international algérien face à la situation a conduit Petković à prendre la décision difficile de l’exclure des prochains matchs. Le technicien suisse avait posé comme condition pour la convocation de Mahrez, que ce dernier exprime sa volonté de reprendre avec les verts et manifeste son engagement.

Mahrez n’a pas donné sa réponse

L’international algérien avait demandé personnellement, au sélectionneur de ne pas le sélectionner en mars pour «réfléchir à son avenir avec la sélection», c’est au joueur donc, de donner son verdict à son entraineur. Une chose que Mahrez n’a pas faite à quelques jours de l’annonce de la liste des convoqués pour le stage de juin.

La déception de la CAN 2024 et les critiques acerbes des supporters semblent avoir fragilisé Mahrez, l’amenant à remettre en question son avenir international. Face à cette situation, Petković aurait clairement affiché sa position : il ne convoquera que les joueurs motivés et investis dans le projet de l’équipe nationale. Sa philosophie se heurte donc à l’attitude actuelle de Mahrez, qui semble en retrait des Fennecs.