Voici ce qu’a dépensé la Fédération algérienne en 2024

La Fédération algérienne de football (FAF) a tenu, samedi 25 mai, son Assemblée générale ordinaire durant laquelle il a été présenté le bilan moral et financier de l’équipe dirigeante. Cette énième rencontre de la sphère footballistique nationale a également été l’occasion des dirigeants de rendre hommage à tous ceux qui ont contribué au développement et au succès du football national, notamment des anciens joueurs, des journalistes, des anciens arbitres dont certains sont décédés.

Mais ce qui a attiré l’attention lors de cette Assemblée générale, ce sont les finances de l’Instance de Dely Brahim, notamment l’annonce faite par son président, Walid Sadi, sur le déficit astronomique légué par ses prédécesseurs. En effet, l’on parle de 8 milliards de dinars de dettes alors d’autres avancent le chiffre de 48 millions d’euros.

« Nous avons hérité, à partir de septembre dernier, d’une situation financière catastrophique avec un déficit que nous n’imaginions pas », a fait savoir le président de la FAF, en référence à la date de son arrivée à la tête de l’Instance footballistique nationale (septembre).

La Fédération algérienne publie les chiffres de 2024

En fait, Walid Sadi a trouvé une belle formule pour se disculper de la situation financière catastrophique de la Fédération algérienne. Il a rendu publiques les dépenses et les recettes de l’Instance, effectuées en 2024, soit les 5 premiers mois de l’année. Et les chiffres publiés montrent un excédent important, les recettes étant plus élevées que les dépenses.

En effet, selon la structure de Walid Sadi, il a été dépensé la somme de 3’652’390’500 dinars (3,65 milliards de dinars) alors que les recettes sont estimées à 5’332’675’000 dinars (5,33 milliards de dinars). Ce qui fait que la gestion financière de la FAF connaît un excédent de 1’680’284’500 dinars (1,68 milliards de dinars). Ni la FAF, ni son président Walid Sadi n’ont commenté les chiffres avancés, notamment ceux qui évoquent le déficit faramineux de 8 milliards de dinars.