Boudaoui, le divorce confirmé

L’international algérien Hicham Boudaoui s’apprête à tourner la page de l’OGC Nice après cinq saisons sur la Côte d’Azur. Des sources concordantes indiquent que le joueur de 24 ans a décidé de quitter le club lors du prochain mercato estival.

Arrivé à Nice en 2019 en provenance du Paradou AC, Boudaoui s’est rapidement imposé comme un élément important du dispositif azuréen. Ses performances lui avaient même valu une prolongation de contrat jusqu’en 2027. Pourtant, à deux ans du terme de son engagement, le natif de Béchar a pris la décision de mettre un terme à son aventure niçoise.

Ce choix s’explique par plusieurs facteurs. Sur le plan sportif, Boudaoui aspire à évoluer dans un championnat plus relevé et à découvrir de nouveaux horizons. La Premier League anglaise et la Bundesliga allemande font notamment partie de ses envies. Le joueur veut monter d’un cran dans sa carrière dans un club qui joue dans un niveau plus relevé.

L’affaire Atal a affecté Boudaoui

Au-delà des considérations purement sportives, des événements extra-sportifs ont également influencé la décision de Boudaoui. Son ami et coéquipier en sélection, Youcef Atal, a été sanctionné par le club suite à ses prises de position publiques en faveur de la Palestine. Ce contexte tendu a poussé Boudaoui à se questionner sur son avenir à Nice, souhaitant se concentrer uniquement sur le football.

Par ailleurs, l’OGC Nice a connu une saison tumultueuse, marquée par des incidents impliquant les joueurs et l’encadrement. Les accusations de racisme présumées contre l’ancien entraîneur Christophe Galtier et les tensions politiques locales ont contribué à créer un climat peu propice à l’épanouissement personnel et à la performance sportive de l’international algérien.