Mahrez, le divorce acté

Le feuilleton Riyad Mahrez et l’équipe nationale d’Algérie prend une nouvelle tournure. L’absence du capitaine des Fennecs pour les matchs contre la Guinée et l’Ouganda, comptant pour les qualifications de la Coupe du Monde 2026, a suscité une vive controverse.

Vladimir Petkovic a dévoilé ce jeudi, la liste des 25 joueurs concernés par le stage de juin. Riyad Mahrez n’était pas retenu dans le groupe en raison d’une décision personnelle, explique le sélectionneur national. En effet, le technicien suisse a expliqué que le joueur n’a pas manifesté son désir de revenir en sélection, c’est pourquoi il ne l’a pas convoqué.

Le sélectionneur des verts a souligné qu’il avait mis le nom de Mahrez dans la liste élargie avant de le retirer en raison de l’absence de réaction du joueur d’Al Ahli. Petkovic a précisé par ailleurs, que les portes de la section reste ouverte au champion d’Afrique 2019. La balle semblait donc, dans le camp de Mahrez. S’il souhaite continuer à porter le maillot vert, il devrait prendre l’initiative de contacter le staff technique et de manifester son désir de revenir.

Mahrez part au clash

Cependant, quelques heures après les déclaration de Petkovic, le champion d’Afrique a pris la parole sur le réseau social X. le joueur a affirmé qu’il n’a reçu aucun appel de la part du sélectionneur ni de la fédération réfutant les rumeurs sur son refus de revenir en sélection. Bien au contraire, Mahrez a exprimé son regret de ne pas pouvoir être présent avec ses coéquipiers pour ces rencontres importantes.

«J’avais une petite gêne au genou, j’ai donc opté pour du repos lors des 2 derniers matchs de championnat afin d’être opérationnel pour ces deux confrontations pour le mondial 2026 O combien importantes !» a-t-il écrit. Mahrez souligne qu’il avait l’envie de prendre part à ce stage mais qu’il «respecte évidemment le choix du sélectionneur». L’ancien joueur de Manchester City indique par ailleurs, qu’il prends «acte de cette décision».

Tensions entre Mahrez et la FAF

Selon des sources proches du dossier, des tensions existeraient entre Mahrez et la fédération algérienne. Les responsables de la FAF auraient été agacés par le message de soutien de l’ancien joueur de Leicester à Belmadi après son limogeage. Cette situation a conduit la FAF à mettre le nom de Mahrez sur la liste noire.

Suite à cet épisode, il serait peu probable de revoir le joueur porter le maillot de l’équipe nationale. Le joueur aurait pu s’expliquer en privé avec le sélectionneur et la fédération avant de porter l’affaire en public. Cependant, ce clash de l’international algérien semble mettre fin à tout espoir de réconciliation entre le joueur et al fédération.