Madjer à Alger pour effacer un triste épisode

L’ancien sélectionneur national et ancienne gloire du football algérien, Rabah Madjer, sera présent ce jeudi soir au stade Nelson Mandela d’Alger pour assister au match qui opposera l’équipe d’Algérie à la sélection de Guinée, pour le compte de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Il sera là au même titre qu’un certain nombre de grands noms du football algériens invités par la FAF à assister à cette nouvelle rencontre des Fennecs.

En effet, selon des sources proches de la Fédération algérienne de football (FAF) qui s’est occupée d’inviter différentes personnalités sportives, notamment l’ancienne star du Real Madrid et de l’équipe de France, Karim Benzema, l’ancien attaquant du FC Porto a répondu favorablement à l’invitation de l’Instance présidée par Walid Sadi, et devrait se rendre au stade Mandela pour assister au match Algérie-Guinée.

Madjer de retour au stade Nelson Mandela

Si sa présence se confirme, ce sera la première fois que Rabah Madjer retrouve le stade de Baraki depuis l’incident du 17 janvier 2023 à l’occasion du match de l’équipe d’Algérie A’ face à la sélection de l’Ethiopie A’ pour le compte de la 2e journée de la phase des poules du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2023). Ce jour là, Rabah Madjer avait reçu le choc de sa vie, en présence de près de 40’000 spectateurs.

 

En fait, l’auteur de l’historique talonnade a été sifflé par quasiment toute l’assistance de cette enceinte sportive. Dès qu’il est apparu sur l’écran géant du stade Nelson Mandela, l’ancienne gloire de l’épopée de Gijon en 1982 a été violemment conspué par les supporters qui lui reprochaient ses accointances avec le pouvoir de Bouteflika. La tristesse se voyait sur son visage, dès lors qu’il avait très vite compris que les sifflets lui étaient destinés.

L’affaire avait fait un grand bruit et avait même ouvert un large débat sur les réseaux sociaux et dans les médias entre ceux qui soutenaient le droit des Algériens de critiquer des grands sportifs impliqués dans des affaires de corruption et ceux qui estimaient que l’on devait du respect à l’une des icones du football algérien. D’ailleurs, certains joueurs, comme Riyad Mahrez et Islam Slimani, avait apporter leur soutien à leur ex-sélectionneur par le biais de posts sur les réseaux sociaux.