Vive altercation entre Atal et Mandrea (VIDÉO)

L’atmosphère au sein de l’équipe nationale d’Algérie est devenue électrique après une défaite amère contre la Guinée, qui a relancé la course à la qualification pour la Coupe du Monde 2026. Plusieurs incidents ont marqué la fin de cette rencontre.

La rencontre entre l’Algérie et la Guinée s’est soldée par une défaite amère pour l’équipe algérienne à domcile (1-2). Cette défaite a laissé un goût amer aux supporters et a révélé des tensions internes au sein de l’équipe.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre une scène révélatrice à la fin du match : le gardien de but Antony Mandrea s’en est pris à Youcef Atal pour le réprimander sévèrement. Le ton était monté entre les deux joueurs, visiblement en désaccord sur l’action qui a mené au deuxième but de la Guinée. Mandrea reprochait à Atal d’avoir dégagé le ballon de la tête alors qu’il lui avait demandé de le laisser passer. Les images montrent cependant qu’Atal n’avait guère d’autre choix, le gardien étant resté immobile dans ses cages.

Le latéral droit a dégagé le ballon sur le coté et le tir de l’attaquant guinéen n’était pas compliqué à repousser par le gardien algérien. L’altercation qui s’est déroulée sur le terrain a nécessité l’intervention des joueurs notamment Yacine Brahim pour calmer les esprits.

Les statistiques catastrophiques de Mandrea

Cette défaite, sur un score de 2-1 en faveur de la Guinée, a secoué l’équipe algérienne et ses supporters. C’était la première rencontre officielle sous la direction du nouvel entraîneur Vladimir Petković, succédant à Djamel Belmadi après une sortie prématurée de la Coupe d’Afrique des Nations 2024. Les Algériens, partageant désormais la tête du groupe avec la Guinée, doivent impérativement rebondir pour rester dans la course à la qualification.

Les supporters algériens n’ont pas tardé à exprimer leur mécontentement. Certains ont pointé du doigt les choix tactiques de Petković, jugés peu inspirés, tandis que d’autres ont critiqué la performance des joueurs, notamment celle de Mandrea. Ce dernier a été particulièrement ciblé pour les buts encaissés, jugés évitables.

En examinant les statistiques de Mandrea, on constate qu’il a disputé 16 matchs avec l’équipe nationale, encaissant 15 buts. Sous la houlette de Petković, il a déjà concédé quatre buts en seulement deux rencontres, deux lors d’un match amical contre la Bolivie et deux autres contre la Guinée. Ces chiffres préoccupants mettent la pression sur le gardien, surtout à l’approche du match capital contre l’Ouganda.