Mandrea, c’est catastrophique

L’Algérie s’est imposée difficilement face à l’Ouganda, mais la victoire a été ternie par les performances décevantes de certains joueurs notamment le gardien de but Anthony Mandrea. Ses performances jugées insatisfaisantes suscitent des inquiétudes au sein du staff technique et des supporters algériens.

Les statistiques de Mandrea avec l’Algérie ne sont pas du tout, reluisantes. En 16 apparitions avec l’équipe nationale, Mandrea a encaissé 15 buts, dont 5 lors des trois derniers matchs sous la direction de Petković. Ces chiffres témoignent d’une instabilité inquiétante dans ses performances, qui devient un réel problème.

Les performances de Mandrea ont été particulièrement faibles lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2024, où il a encaissé 4 buts en 3 matchs sans jamais garder sa cage inviolée. Cette incapacité à maintenir un haut niveau de performance sous pression est devenue un sujet de préoccupation pour le staff technique des verts.

Vers un retour d’Oukidja ?

Les critiques fusent sur Mandrea, accusé d’avoir concédé des buts évitables, notamment le deuxième but face à la Guinée et le but d’un tir lointain face à l’Ouganda. Son manque de concentration et ses réflexes douteux alimentent les doutes sur sa capacité à assumer le rôle de gardien titulaire de l’équipe nationale d’Algérie.

Face à cette situation alarmante, Petković se doit de trouver des solutions rapidement. L’option la plus immédiate serait de tester d’autres gardiens, comme Mustafa Zeghba (Damac FC, Arabie Saoudite) ou Osama Benbot (USM Alger). D’autres évoquent la piste d’Alexandre Oukidja qui a manifesté sa disponibilité à revenir de sa retraite s’il reçoit une convocation pour l’équipe nationale. Le gardien de but brille encore sous le maillot du FC Metz et pourrait constituer une solution efficace pour Petkovic