Riyad Mahrez, la terrible chute

L’international algérien Riyad Mahrez voit sa valeur marchande s’effondrer à un rythme alarmant. Cette chute vertigineuse reflète la baisse du niveau de l’attaquant cette saison, et son âge avancé.

Riyad Mahrez a achevé sa première saison en Arabie Saoudite avec Al-Ahli sur une note mitigée. S’il a affiché de bonne statistiques individuelles – 12 buts et 14 passes décisives en 33 matchs – son équipe n’a remporté aucun titre, terminant troisième du championnat. Cette contre-performance collective a pesé lourd sur la valeur du joueur, qui a vu son prix chuter de 20 millions d’euros à 12 millions d’euros en l’espace d’une année, selon Transfermarket.

L’âge de Mahrez, 33 ans, joue également un rôle dans ce déclin. Son choix de quitter Manchester City pour le championnat saoudien, perçu comme moins compétitif, a également influencé négativement sa valeur sur le marché. En comparaison, d’autres joueurs algériens évoluant dans des ligues européennes plus prestigieuses, comme Rayan Aït-Nouri (35 millions d’euros), voient leur cote maintenue à un niveau plus élevé.

L’avenir de Mahrez avec l’EN pose problème

Pour rappel, la valeur marchande de Mahrez avait atteint son apogée en 2018-2019, lorsqu’il évoluait à Manchester City, pour un montant de 60 millions d’euros. Cette période correspondait à l’un des meilleurs moments de sa carrière, où il était considéré comme l’un des meilleurs ailiers du monde. Le club anglais a vendu le joueur l’été dernier contre 35 millions d’euros, avant que son prix ne prenne une tendance baissière.

L’absence de Riyad Mahrez des récentes sélections de l’équipe nationale algérienne n’a pas arrangé la situation. Depuis l’élimination prématurée de l’Algérie en Coupe d’Afrique des Nations 2023, le joueur n’a pas été rappelé, alimentant les interrogations sur son avenir international.