Retour de Mahrez, le verdict tombe

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi, a apporté un nouvel éclaircissement sur l’avenir des trois joueurs, Riyad Mahrez, Youcef Belaili, et Islam Slimani, avec l’équipe d’Algérie. Le premier responsable du football algérien a réfuté catégoriquement, les rumeurs sur des tensions au sein du groupe.

Dans une déclaration accordée à la Radio Nationale, Walid Sadi s’est exprimé une nouvelle fois, sur les absences récentes de Mahrez, Belaili, et Slimani lors des deux derniers stages de l’équipe nationale qui ont suscité un vif debat. Les fans se sont interrogés sur les raisons de leur non-convocation, certains allant même jusqu’à spéculer sur des tensions internes au sein de l’équipe.

Walid Sadi a insisté sur le fait qu’il n’existe aucune « affaire Mahrez, Belaili ou Slimani » au sein de l’équipe nationale. Selon lui, l’entraîneur national, Vladimir Petkovic, supervise tous les joueurs et dispose de la liberté totale dans ses choix. « Je veux rassurer tout le monde qu’il n’y a aucune affaire  Mahrez, Belaili ou Slimani dans l’équipe nationale. Petkovic suit de près les performances de tous les joueurs et il a toute latitude pour effectuer ses sélections, » a-t-il déclaré.

« Mahrez fait partie des plans futurs de l’entraîneur »

Le président de la FAF a également souligné qu’il ne s’ingère pas dans les décisions techniques de Petkovic. « Il n’est pas de mon ressort de m’immiscer dans les tâches de l’entraîneur. Notre rôle est de l’évaluer sur les résultats obtenus, » a-t-il affirmé.

Sadi a ensuite abordé le cas spécifique de Riyad Mahrez. Il a révélé qu’une rencontre entre Mahrez et Petkovic est prévue prochainement. « Mahrez fait partie des plans futurs de l’entraîneur. Une réunion entre eux est programmée pour discuter des prochaines étapes, » a-t-il expliqué. Cette déclaration vient dissiper les doutes quant à l’avenir de Mahrez avec l’équipe nationale et confirme que le joueur reste un élément sur lequel compte Petkovic.

Bien que Sadi n’ait pas donné de détails spécifiques concernant Belaili et Slimani, son discours laisse entendre que leur situation est similaire à celle de Mahrez. L’entraîneur continue de suivre leur évolution et prendra des décisions en fonction de leurs performances et des besoins de l’équipe.