Annoncé en Algérie, Cherki rejoint finalement l’équipe de France

Coup dur pour l’équipe nationale d’Algérie. Rayan Cherki, attendu pour le stage de septembre avec les Fennecs, a rejoint finalement l’équipe de France espoir qui se prépare pour les Jeux Olympiques. Rayan Cherki, initialement écarté, a finalement été appelé par Thierry Henry, a finalement accepté son invitation après les refus de plusieurs clubs de libérer leurs joueurs.

L’absence de Cherki dans la liste initiale avait suscité l’incompréhension de nombreux observateurs, au vu de ses performances convaincantes avec l’Olympique Lyonnais. Certains y voyaient même une injustice, d’autant plus que le jeune joueur avait déjà participé aux éliminatoires avec les Bleuets.

Cependant, Thierry Henry n’a pas jugé utile de le convoquer préférant d’autres nouveaux joueurs. Mais un revirement de situation inattendu a fait que le sélectionneur des bleuets soit contraint de faire appel au numéro 10 de l’OL. Face à la polémique, Thierry Henry a tenu à justifier son choix lors d’une conférence de presse : « Rayan a toujours montré une grande passion pour le football et c’est ce qui m’a poussé à le rappeler. Il n’a jamais cessé de démontrer son amour pour la sélection. »

Les JO avant l’équipe d’Algérie ?

Alors qu’il semblait se rapprocher de l’équipe nationale algérienne, son retour en Bleu pourrait compromettre ses chances de porter les couleurs des Fennecs. En effet, le joueur de l’OL démontre ainsi, son attachement à l’équipe de France même s’il a toujours la possibilité de jouer pour les verts après les JO. Cependant, cette convocation controversée chez les bleuets donne à réfléchir au responsables de la fédération algérienne.

Néanmoins, certains observateurs estiment que le choix de Cherki est compréhensible et ne serait pas une volteface contre la sélection algérienne. Le joueur pourrait profiter des jeux olympiques pour trouver un meilleur club cet été avant de rejoindre les verts en septembre.