Un international algérien fuit l’Arabie Saoudite pour rentrer en France

Haris Belkebla, ancien joueur du Stade Brestois et international algérien, pourrait bien faire son retour en Ligue 1 après une saison mouvementée en Arabie Saoudite. Le milieu de terrain avait été privé de salaire pendant 6 mois par son club Ohod.

Après cinq belles saisons à Brest, Belkebla avait tenté sa chance à l’étranger en 2023 en rejoignant le Ohod Saudi Football Club. Cependant, cette expérience s’est soldée par des déceptions sportives et des problèmes financiers importants, poussant le joueur à résilier son contrat et à retourner en France.

Sur le plan sportif, Belkebla a joué un rôle important pour Ohod, disputant 30 matchs et contribuant au maintien du club en deuxième division. Néanmoins, en dehors du terrain, la situation était loin d’être idyllique. Des retards de salaire importants, des chèques sans provision et des loyers impayés ont plongé le joueur dans une situation financière précaire. Face à ces manquements répétés, Belkebla n’a eu d’autre choix que de renter en France, mettre en demeure le club et de saisir la FIFA.

Plusieurs clubs de Ligue 1 veulent Belkebla

Fort de l’article 14 du règlement de la FIFA qui autorise la résiliation de contrat en cas de non-paiement de salaire, Belkebla a pu se libérer de son engagement avec Ohod. Libre de tout contrat, le milieu de terrain a attiré l’attention de plusieurs clubs de Ligue 1.

À 30 ans, Haris Belkebla possède une solide expérience dans le football professionnel. Après avoir débuté sa carrière à Valenciennes, il a notamment évolué à Tours et à Brest, où il contribue à la montée du club en Ligue 1 en 2019. Son passage en Arabie Saoudite, bien que difficile, lui a permis d’acquérir une expérience en dehors de la France.