Grosse sanction pour Abid Charef ?

0
195

Au match retour, Gassama remplacera au VAR… Abid-Charef

Selon la programmation établie par la Confédération africaine de football, c’est… Abid-Charef qui devait officiellement régir les images vidéo du match retour prévu vendredi prochain au stade Radès.

Apparemment, notre compatriote subit déjà les conséquences de la campagne médiatique lancée contre lui en Tunisie et qui aurait été initiée par… un ancien arbitre international algérien qui a ses relais dans ce pays et qu’il aurait donc activés pour la circonstance. Au passage, Bakary Gassama aurait encore l’opportunité de régler ses comptes avec les Tunisiens et de continuer à servir ses maîtres égyptiens.

Vous l’aurez sans doute relevé, cet article est rédigé en usant du conditionnel. Mais les faits sont tellement troublants qu’on s’autorisera volontiers d’être affirmatif et dire qu’Abid-Charef a été piégé par Bakary Gassama.

Une sanction de 3 à 6 mois et pas de Mondial des clubs ?

Dans l’affaire, c’est Abid-Charef et l’arbitrage algérien qui perdent gros. Ce referee encourt une sanction allant de trois à six mois. Il serait aussi sur le point d’être privé d’officier durant le Mondial des clubs qui se tiendra du 12 au 22 décembre 2018 aux Emirats arabes unis et pour lequel il a été retenu. De plus, il ne peut même pas se défendre et témoigner publiquement pour dire quelles images le VAR lui a refilées. S’il se risque à dénoncer Bakary Gassama, c’est la suite de sa carrière internationale qui serait aussitôt freinée. En gardant le silence, il sera obligé d’essuyer les coups et continuer à ne rien dire.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here