Première titularisation et match complet pour Youcef Attal

Le défenseur international algérien, Youcef Attal, a signé samedi soir sa première titularisation de la saison avec son équipe du KV Courtrai lors du match nul concédé à domicile face à La Gantoise (1-1) dans le cadre de la 11e […]

Bentaleb a perdu sa place à Schalke

L’international Algérien, n’a plus joué avec Schalke depuis un mois et il ne fait même plus d’apparition dans les matchs. Nabil Bentaleb a perdu sa place de titulaire, Benjamin Stambouli joue depuis quelques temps à la place de Nabil, cela […]

Adam Ounas grapille du temps de jeu

Le néo international Algérien, Adam Ounas a joué 10 minutes lors du choc de la Série A entre Naples et l’Inter, les 2 premiers au classement. Score final (0-0) et le Napoli garde la tête du championnat avec deux points […]

Brahimi offre se deuxième passe décisive de la saison

Tenu en échec lors de la précédente journée par le Sporting (0-0), le FC Porto a retrouvé son rythme de croisière samedi en disposant de Paços de Ferreira (6-1) lors de la 9e journée. Même s’il n’a pas marqué, Yacine […]

Mahrez envoie un message à Rabah Madjer

L’attaquant algérien, Ryad Mahrez, enchaîne les performances. Après avoir réussi à marquer le but de l’égalisation contre West Bromwich Albion en cours de semaine, l’Algérien est revenu à la charge hier à l’occasion du match en déplacement contre Swansea dans […]

 

Madjer rassure les binationaux: « On ne doit pas être ingrats avec eux »

Madjer rassure les joueurs binationaux : «On ne doit pas être ingrats envers eux !»

Comme tout le monde le sait, le nouveau coach national, Rabah Madjer, a toujours été un grand défenseur du joueur local. Pas mal d’observateurs estiment que cela pourrait lui poser problème dans sa fonction vu que la majorité des joueurs qui composent la sélection actuellement viennent des championnats européens. Pour Madjer, cela n’est nullement un souci : «Écoutez, j’ai un profond respect pour tous les joueurs, y compris pour ceux qui évoluent à l’étranger. Ce sont des joueurs qui ont toujours été disponibles quand on a eu besoin d’eux et il ne faut pas se montrer ingrats envers eux aujourd’hui.»

«Je n’ai pas de problème avec les binationaux, sinon je ne serais pas allé à Porto et Leicester pour rencontrer Brahimi et Mahrez»
Et d’enchaîner : «Je n’ai pas de problème avec qui que ce soit. Je le redis, j’ai beaucoup de respect pour les joueurs qui évoluent à l’étranger. Si j’avais un litige avec ces joueurs, pourquoi alors je serais parti à Porto pour remettre un trophée à Brahimi, qui m’a très bien accueilli.

Lire la suite »

Ighil: « Voila pourquoi j’ai accepté le poste d’adjoint, une équipe 100 % de locaux est impossible »

Quand le nom de Meziane Ighil a été donné comme l’un des adjoints de Rabah Madjer, beaucoup se sont demandé comment il a accepté le poste d’adjoint avec tout son vécu et toute son expérience que ce soit en équipe nationale ou au sein des clubs.

Interrogé à cet effet, Meziane Ighil dira : «Concernant les prérogatives de chacun, d’abord, dans tout collectif d’entraîneurs, il faut qu’il y ait quelqu’un qui représente le groupe. Pour nous trois, il est clair que nous allons nous concerter sur tous les détails si infimes soient-il, mais le dernier mot reviendra au sélectionneur Rabah Madjer. Nous sommes engagés à fond, moi je la prends comme une mission, celle de réhabiliter l’entraîneur local. Maintenant, pour répondre à la question, comment j’ai pu accepter ce poste ? Et bien, je dirais que lorsque vous êtes dans ce milieu qui est celui du football, et quand passez par toutes les étapes et tous les postes possibles et imaginaires, comme ce fut mon cas, et quand vous arrivez à un certain âge, la personnalité n’est plus dans le poste que vous occupez mais dans ce que vous pouvez apporter à l’équipe nationale. Lorsque j’ai parlé avec Madjer, il était clair que nous disposions de toute la liberté voulue pour effectuer de la meilleure des manières notre travail. C’est ce qui m’a poussé à accepter et à apporter ma contribution à ce staff et aux Verts.» Lire la suite »

Rabah Madjer: « Un bel avenir nous attend »

Madjer, qui a proposé par le passé le projet du club de l’EN, pense sérieusement le relancer.

Il sait qu’il y aura des difficultés par rapport à la disponibilité des joueurs, mais il veut tout de même assurer un regroupement par mois : «J’ai toujours été pour le joueur local, il y a un bel avenir qui nous attend ; on fera beaucoup de stages et j’espère que les clubs vont adhérer. On a toujours dit que je préfère le joueur local, mais ce n’est pas exactement ça, je préfère que le local intègre la sélection nationale ; après les pros, c’est un acquis, avec les locaux il faut aller doucement, leur ouvrir la porte et leur donner la confiance, il y a un bel avenir qui nous attend. »

«Fini le temps où le coach joue un match et disparaît pendant 5 mois »

Madjer compte s’investir pleinement pour réussir son pari ; il s’autorise un nouveau tir sur les anciens coachs qui avaient délaissé le joueur local et l’ont marginalisé : « Fini le temps du coach qui prend l’EN et qui joue un match et disparaît juste après pour 4 à 5 mois. C’est à exclure ; on organisera des regroupements, les locaux seront tout le temps en contact avec nous. Lire la suite »

Le ministre des sports satisfait de la nomination de Madjer à la tête des verts

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali a exprimé jeudi à Alger sa « satisfaction » après la nomination de Rabah Madjer au poste de sélectionneur de l’équipe nationale en remplacement de l’Espagnol Lucas Alcaraz.

« Je suis satisfait de la nomination de Rabah Madjer au poste de sélectionneur de l’équipe nationale car il à le niveau et les qualités pour reconstruire cette équipe et rendre le sourire au peuple algérien. Il est bien outillé pour gérer cette équipe nationale », a déclaré Ould Ali, lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel de l’aéroport à Dar El-Beïda (Alger ) après une visite d’inspection de certaines infrastructures sportives dans la capitale. Lire la suite »

On sait désormais combien a touché Alcaraz pour son limogeage

Le sélectionneur national, l’Espagnol Luis Alcaraz, a été officiellement limogé par la FAF. Cette dernière s’est contentée d’annoncer ce limogeage en deux phrases sans apporter d’autres détails.

«M. Lucas Alcaraz n’est plus l’entraîneur de la sélection nationale algérienne de football. En ce jour, 18 octobre 2017, la Fédération algérienne de football a  mis fin à ses fonctions», peut-on lire sur le site officiel de la FAF.

Selon une source de la FAF, Alcaraz a empoché cinq mois de salaires en guise d’indemnisation, soit 345 000 euros, ce qui représente en monnaie algérienne 65 millions DA (6,5 milliards de centimes). La FAF a évité d’apporter ces détails, sachant que le limogeage d’Alcaraz constitue une défaite personnelle du président de la fédération, Kheireddine Zetchi qui a pris en solo la décision d’engager ce technicien. Lire la suite »

On sait désormais combien Alcaraz a gagné pour son limogeage

Le sélectionneur national, l’Espagnol Luis Alcaraz, a été officiellement limogé par la FAF. Cette dernière s’est contentée d’annoncer ce limogeage en deux phrases sans apporter d’autres détails.

«M. Lucas Alcaraz n’est plus l’entraîneur de la sélection nationale algérienne de football. En ce jour, 18 octobre 2017, la Fédération algérienne de football a  mis fin à ses fonctions», peut-on lire sur le site officiel de la FAF.

Selon une source de la FAF, Alcaraz a empoché cinq mois de salaires en guise d’indemnisation, soit 345 000 euros, ce qui représente en monnaie algérienne 65 millions DA (6,5 milliards de centimes). La FAF a évité d’apporter ces détails, sachant que le limogeage d’Alcaraz constitue une défaite personnelle du président de la fédération, Kheireddine Zetchi qui a pris en solo la décision d’engager ce technicien. Lire la suite »