Gourcuff:" je sais ce qui s'est passé avec Fékir"

0
16

Christian Gourcuff, le néo sélectionneur de l’Algérie, depuis la coupe du monde 2014 n’a pas manqué d’aborder l’épineux cas Nabil Fekir, ce samedi, pour sa première conférence de presse après l’annonce officielle du choix du joueur. Le 10 mars dernier, le Lyonnais a finalement opté pour les Bleus, quelques jours seulement après avoir donné son accord pour être d’un stage à Doha avec les Fennecs. Une volte-face que le technicien breton n’a pas vraiment digéré…

« Il y a deux nouveaux binationaux, ça aurait pu faire trois, a-t-il d’abord déclaré, faisant allusion à Rachid Ghezzal, Yannis Tafer et bien sûr Nabil Fekir. Dans le cas Fekir, la FAF (la Fédération algérienne de football, ndlr) a été exemplaire, il n’y a jamais eu de pression sur le joueur. Je sais ce qui s’est passé côté français mais je ne vais pas m’étendre là-dessus… Il y a des intérêts. J’ai de l’expérience dans le foot, il y a beaucoup de choses qui se passent en dehors du terrain. Je n’en dirai pas plus…« Christian-Gourcuff_w647

A demi-mots, l’ancien entraîneur de Lorient évoque le lobbying de la FFF, et sans doute celui de l’OL – qui voit assurément un intérêt marchand dans le choix de son joueur – via notamment un Jean-Pierre Bernès connu pour être le conseiller de Didier Deschamps et qui se trouve être le tout nouvel agent du jeune Gone, révélation de la Ligue 1 cette saison. Avec un succès certain puisque l’intéressé a été convoqué jeudi pour les deux prochains rendez-vous de l’équipe de France face au Brésil et au Danemark.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here