Porto baisse son prix à l’AC Milan pour Brahimi

0
192

Tout le monde s’accorde à dire que Yacine Brahimi était le meilleur joueur algérien face au Nigeria. Malgré son manque de compétition, il a réussi à sortir une belle prestation, par laquelle il a pris sa revanche sur ses détracteurs.

Néanmoins, la belle copie qu’il a rendue sur la pelouse d’Uyo risque de ne pas lui suffire pour retrouver sa place de titulaire au FC Porto, son club où il a entamé sa troisième saison, mais avec lequel il vit une situation très difficile depuis l’arrivée, lors de l’été dernier, de Nuno Espérito, à la barre technique.

C’est que l’entraîneur portugais continue de marginaliser son international algérien pour des raisons, sans nul doute, extra-sportive. La preuve, même lorsque Brahimi est incorporé en cours de jeu et parvient à tirer son épingle de jeu, il se retrouve dès le match suivant sur le banc de touche.

Une situation qui a fini par avoir raison de son moral. C’est normal, puisque l’ancien rennais est désormais convaincu que son coach ne le porte pas dans son cœur, même s’il surclasse sur le terrain partenaires et adversaires.

Du coup, il ne lui reste qu’une seule option pour voir le bout du tunnel, à savoir, changer d’air dès le mercato d’hiver, et ce, après avoir échoué dans ce registre lors de l’été passé en raison des exigences jugées excessives de Porto.

En tout cas, la presse portugaise évoque dès à présent l’éventualité du départ de Brahimi en janvier prochain. Elle pense d’ailleurs que le joueur est en train de vivre ses dernières semaines avec les « Dragons ».

C’est l’AC Milan qui se porte cette fois-ci candidat pour s’offrir les services de l’ancien rennais. Seulement, et selon la presse portugaise toujours, les Milanais ne sont pas prêts à conclure la transaction pour n’importe quel prix, au moment où les responsables de Porto, eux, font savoir qu’ils ne laisseront pas partir Brahimi pour moins de 20 millions d’euros.

Ce n’est pas là, le seul obstacle qui pourrait faire capoter le transfert de Brahimi l’hiver prochain. En effet, la participation du joueur à la CAN-2017 dès janvier réduit sensiblement sa marge de manœuvres. C’est à croire donc que le meneur de jeu algérien a l’avenir tout simplement incertain.

Info: http://www.footalgerien.com/


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here