Faouzi Ghoulam revient sur son forfait contre la Cameroun et la rumeur de sa simulation

0
285

Faouzi Ghoulam est revenu sur la polémique qu’il a connue avec l’Algérie sur sa grippe, dans des propos relayés par la Gazzetta dello sport.

Victime d’une grippe, il n’avait pas participé en octobre 2017 au match (sans enjeu) contre le Cameroun, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018.

Mais des doutes avaient été émis de la part de la FAF sur son état de santé, tandis que l’opinion publique remettait en cause son patriotisme.

« Personne ne peut nier qu’il existe deux catégories de personnes en Algérie : celles qui reconnaissent votre travail et celles qui cherchent à brouiller votre image. C’est le revers de la médaille, mais il y a des limites. Je ne peux pas tolérer que mes parents et ma famille soient touchés, ça me fait très mal. J’ai lu que j’aurais simulé ma maladie et que je me serais soi-disant injecté le virus de la grippe. Comment tolérez-vous ces choses ? C’est de la méchanceté gratuite », rapporte le journal.

Et d’ajouter : « Ce qui fait le plus mal c’est que mes sacrifices pour l’Algérie sont remis en question. Mais tout ça ne m’a pas affaiblie mentalement, même si les choses sont allées plus loin sur les réseaux sociaux. J’ai compris qu’il y a des gens qui ont souhaité ma maladie et cela m’a vraiment touché, surtout parce que ma blessure est survenue peu de temps après. Je suis un croyant, je sais que Dieu donne et prend, mais quand il y a des gens qui veulent vous faire du mal et que cela arrive, vous vous posez des questions. Après cette période difficile, j’ai reçu des menaces, pourtant certaines personnes oublient que pour l’équipe nationale j’ai joué même avec des problèmes physiques. De ma part, il n’y a jamais eu de manque de disponibilité et d’engagement ».

Le Fennec s’est en revanche réjoui de son récent statut de meilleur joueur algérien 2017. « Cette reconnaissance est venue au bon moment, c’est agréable de voir qu’il y a beaucoup de compatriotes qui vous aiment et vous apprécient. Ce prix a rééquilibré tout et m’a apporté beaucoup de joie », affirme-t-il.

Toujours selon les propos rapportés par le journal italien, l’international algérien a reconnu que la non-qualification du Napoli pour les phases finales de la Ligue des Champions a été « un échec », mais est à présent tourné vers la conquête du titre de champion d’Italie (NDLR : Naples est leader du championnat, devant la Juventus) : « Nous sommes concentrés sur notre objectif, nous voulons devenir les champions d’Italie ».

Le défenseur, qui s’est à nouveau blessé au genou droit (fracture de la rotule), a expliqué au quotidien sportif ne pas être étonné du soutien de ses coéquipiers, qui samedi dernier ont arboré un maillot floqué du nom de l’Algérien avant de disputer la rencontre face à la Lazio de Rome (victoire 4-1) : « La proximité de mes coéquipiers ne me surprend pas, à Naples une famille s’est formée. Je suis calme, à mes côtés il y a des compagnons extraordinaires qui me soutiennent : cela me donne la force de revenir bientôt ».


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here