Les spéculations concernant les 23 convoqués contre la Tanzanie t l’Iran

0
996

Rabah Madjer et ses assistants, Meziane Ighil et Djamel Menad vont prochainement lancer les convocations pour les prochains matchs amicaux de mars. L’EN sera en regroupement du 19 au 27 mars prochain au CTN de Sidi Moussa pour préparer la Tanzanie le jeudi 22 mars au stade du 5 Juillet à Alger et l’Iran le mardi 27 mars à Graz en Autriche. C’est le moment de faire une revue d’effectif et de spéculer sur les prochaines convocations. Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google + Envoyer par mail

L’Algérie devrait donc faire le plein de confiance face à la Tanzanie avant de se frotter à un mondialiste, l’Iran, qui prépare sa Coupe du Monde et notamment son match face au Maroc. La dernière confrontation face à la Tanzanie remonte au 17 novembre 2015 au stade Mustapha Tchaker. C’était dans le cadre du match retour du tour préliminaire des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA. Christian Gourcuff était sélectionneur des Verts et le résultat était sans appel, 7-0. La Tanzanie était repartie la valise pleine de buts marqués par Yacine Brahimi (1ère), Faouzi Ghoulam (23ème, 59ème), Riyad Mahrez (43ème), Islam Slimani (49ème, 75ème) et Carl Medjani (72ème). Il faut dire que les Tanzaniens jouaient à dix depuis l’expulsion de Mudathiri Yahya à la 41ème minute et à ce moment du match il n’y avait « que » 2-0. Deux ans plus tard, quasiment jour pour jour, Rabah Madjer a fait sa première liste pour le dernier match de ces mêmes éliminatoires. Le tableau suivant présente les deux listes.

Six joueurs sont présents dans les deux listes. Il s’agit des buteurs face à la Tanzanie ainsi que Aïssa Mandi et Mohamed Khoutir Ziti. Les buteurs seront très probablement tous là excepté Ghoulam blessé. Yacine Brahimi, Riyad Mahrez, Carl Medjani et Islam Slimani font partis des deux listes et sont clairement incontournables. Le défenseur du Bétis, buteur face au Real Madrid le mois dernier, semble aussi indiscutable. Il est d’ailleurs le seul à avoir traversé l’année 2017 en étant à chaque fois titulaire. Quant au défenseur de l’Entente Sportive de Sétif, il n’a pas été convoqué pour le rassemblement des locaux de Février. Sa présence dans la future liste constitue une réelle interrogation puisqu’il pourrait être en ballotage avec Youcef Attal, qui ne joue plus à Courtrai. M’Bolhi sera-t-il de retour ? probablement pas !
Madjer compte sur Chaouchi en tant que gardien titulaire et sur Salhi en doublure. Mais la situation de Raïs M’Bolhi a changé depuis cet hiver. Il a trouvé un club où il peut jouer (Al-Ettifaq – Arabie Saoudite) et redevient compétitif. Le sélectionneur doit-il se passer de l’expérience de Raïs ? La récente démission de l’entraineur des gardiens, Aziz Bouras, est peut-être un indicateur. Dans l’esprit de Madjer, convoquer M’Bolhi c’est sortir Chaouchi de la liste et vice versa. Mais le portier du MCA garde une longueur d’avance. Le troisième gardien sera très probablement le gardien du Paradou AC, Toufik Moussaoui récemment appelé avec les locaux. Ce dernier, pour cause de problème dentaire, n’a pourtant pas effectué le stage. Il faut tout de même noter que le gardien qui a pris le moins de but en championnat est le sétifien Mustapha Zeghba (27 ans) qui n’a jamais été appelé. Quelle animation défensive ? L’absence de Ghoulam ouvre la place à l’expérimenté Mokhtar Benmoussa (31 ans). L’arrière gauche de l’USM Alger a toujours été appelé dans les regroupements des locaux. Étonnamment Rabah Madjer ne semble pas compter sur Mohamed Farès (22 ans) qui enchaine pourtant les bonnes prestations en Série A et qui attise les convoitises de clubs huppés. Le Sétifien Nessakh, qui a été sorti au bout de 30min de jeu face au Nigéria, ne sera assurément pas appelé. En défense centrale, les usmistes Ayoub Abdellaoui et Farouk Chafaï devraient être dans la liste des convoqués. Ils ont systématiquement été appelés pour les regroupements des locaux. Ils feront probablement partis de joueurs locaux amenés à étoffer le groupe de la sélection A. La polyvalence de Cadamuro est un atout mais sa présence n’est pas assurée en raison de son temps de jeu irrégulier à Nîmes. Le Rennais Bensebaïni, au même titre que le Sévillan Mandi, est un incontournable. La convocation de Naâmani peut constituer également la surprise du chef à moins qu’il ne fasse appel à Halliche qui retrouve une seconde jeunesse à Estoril. Belkalem, récemment appelé avec l’équipe de locaux, ne devrait pas retrouver si vite le haut niveau. A droite, le jeune Islam Arous toujours appelé avec les locaux sera assurément présent. Quant à Youcef Attal, qui n’a pas de temps de jeu, il pourrait être dans le groupe faute de concurrent au poste. Le Rennais Mehdi Zeffane n’a pas non plus de temps de jeu et ne sera assurément plus rappelé. Au milieu, place aux jeunes et aux interrogations ! Au milieu, la concurrence est féroce car beaucoup de prétendants aspirent légitimement à une place. Les matchs amicaux permettent de faire des tests. Madjer a ainsi l’argument pour un turn-over. Taïder, Djabou et Hanni ont changé de club cet hiver. Les exilés au Canada, Arabie Saoudite et Russie manquent de visibilité et de temps de jeu dans ces mois d’hiver. Ils ne devraient pas être appelés dans une liste de 23 joueurs mais le seront dans une liste élargie. Notons tout de même que Djabou peine à s’imposer en Arabie Saoudite et sa convocation susciterait bien des interrogations. Le jeune Bennacer, à la faveur de ses performances avec Empoli (Série B) devrait être appelé tout comme le Havrais Ferhat qui régale actuellement en Normandie. Nabil Bentaleb manque cruellement de temps de jeu et de ce fait, sa présence n’est pas assurée. Mais sa situation devrait s’améliorer et Rabah Madjer pourrait le convoquer, pour le relancer. Autre retour attendu, celui de Mehdi Abeid qui enchaine les bons matchs avec Dijon en Ligue 1 française. Moins rayonnant à l’USMA, le jeune Benguit, n’a pas été appelé pour le rassemblement des locaux de Février et sa présence est peu probable. En revanche, son compère Benkhamassa, régulièrement appelé avec les locaux, devrait être convoqué dans le groupe. Hichem Cherif El Ouazani et/ou Abderahmane Bourdim peuvent aussi constituer de belles surprises. Le cas épineux de Sofiane Feghouli ! Feghouli, malgré ses performances brillantes avec Galatasaray, a peu de chance de retrouver les faveurs de Rabah Madjer. Pourtant, s’il y a bien un joueur pro au profil « Africain », c’est bien lui. Il permet un jeu direct, tout en puissance. Une liste sans Feghouli sera clairement l’aveu d’un problème qu’entretiendrait Madjer avec ce joueur fortement apprécié du public algérien. De retour en forme avec le Bétis, le meneur de jeu Boudebouz sera aussi la curiosité de la prochaine liste de mars. Alors que le jeune Benrahma attend sa chance, le jeune Napolitain Ounas n’en a clairement aucune, la faute au manque de temps de jeu et à « l’africanisation » voulu par le sélectionneur. Enfin, Walid Mesloub, néo Lensois et Adlène Guedioura, qui a rejoint Nottingham Forest cet hiver, ne feront assurément plus partie de l’aventure. La page internationale de leur carrière semble définitivement se tourner. En attaque, ce n’est pas plus clair L’attaquant numéro 1 est et restera Islam Slimani. Son absence des terrains pour cause d’une blessure l’éloignera probablement de la sélection en mars pour laisser la place aux tests avec les jeunes. Baghdad Bounedjah, lui est revenu de blessure et claque but sur but. Il sera certainement présent en mars. Mohamed Lamine Abid pourrait avoir sa chance grâce à l’excellente saison qu’il fait avec le Club Sportif Constantinois. A surveiller, le remuant Farid El Mellali du Paradou AC, qui sera assurément l’attaquant qui va venir bousculer la hiérarchie dans les prochains mois. Mais qui paiera le prix de ce renouvellement ? Madjer ayant un objectif à court terme, pourra aussi compter sur les déjà anciens Belkheir, Bouguelmouna et Lakroum, convoqués systématiquement avec les locaux. L’heure de vérité approche et au-delà des matchs amicaux, la liste de mars nous apprendra beaucoup sur la stratégie du staff technique. Il y aura probablement plus de 23 joueurs pour ce stage. Mais en attendant, voici l’état de notre spéculatio
En savoir plus sur http://lagazettedufennec.com/equipe-nationale/selection-a/madjer-face-a-choix-forts-matchs-amicaux-de-mars/#zpVxeygb2Skbzyzp.99


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here