Zetchi décale encore la date de la venue du prochain sélectionneur

0
436

Décidemment, le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, peine pour engager un nouveau sélectionneur national. 25 jours après le limogeage de Rabah Madjer, il est toujours dans l’embarras. La preuve, après s’être engagé à clôturer le dossier après la fin du Mondial, le voilà repousser les délais jusqu’au début août.

C’est du moins, la nouvelle promesse qu’il a fait jeudi dernier à Aïn Defla et ce, en marge de la signature d’une convention avec les autorités de cette wilaya portant sur la construction d’un centre de formation fédéral dans la ville.

Voilà qui confirme, on ne peut mieux, les difficultés énormes qu’éprouve Zetchi pour désigner un nouveau coach national, après l’échec de ses plans A et B, à savoir Vahid Halilhidzic et Hervé Renard, respectivement.

A présent, tous les espoirs de l’instance de Zetchi sont placés sur Portugais Carlos Quieroz (65 ans), dont le contrat avec l’équipe d’Iran a pris fin à l’issue de la Coupe du monde 2018 en Russie.

Toutefois, l’ancien entraineur-adjoint de Manchester United sous l’ère d’Alex Ferguson (2002-2003) est non seulement convoité par la fédération iranienne qui espère le prolonger en vue de la Coupe d’Asie des nations 2019 aux Émirats arabes Unis, mais également par l’Égypte, à la recherche d’un remplaçant pour l’Argentin Hector Cuper, limogé au terme du mondial.

Selon la presse égyptienne, Queiroz constitue la priorité N.1 pour la fédération égyptienne (EFA) qui aurait revu à la hausse son offre financière pour le technicien portugais estimé désormais à 4 millions de dollars annuel, dans le but de le convaincre de succéder à Cuper.

De son côté, le président de la FAF continue de brouiller les pistes, et refuse de donner des détails sur l’identité du futur sélectionneur de l’équipe nationale.

« Nous sommes en train de poursuivre notre travail, j’espère qu’on pourra désigner un nouveau coach dans les prochains jours à venir, probablement en début du mois d’août prochain. Concernant Halilhodzic, on a bel et bien négocié avec lui, mais d’ici au début du mois prochain, on saura s’il va être notre nouveau sélectionneur ou non», a-t-il déclaré à Aïn Defla, avant de préciser que le successeur de Madjer sera de l’école européenne, une précision qui ne surprend personne, étant donné que l’homme a décidé de mettre un trait sur le technicien local depuis l’échec de l’expérience de Madjer.

La prochaine sortie officielle des Verts est prévue début septembre prochain contre la Gambie à Banjul, dans le cadre de la 2e journée (Gr. D) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019. Lors de la 1re journée, les Verts l’avaient emporté en juin 2017 face au Togo (1-0) au stade de Blida.

« Le prochain sélectionneur aura tout le temps pour préparer la reprise des qualifications de la CAN-2019 et ce déplacement en Gambie », a néanmoins assuré le patron de la FAF qui vient de consommer son deuxième entraineur en l’espace de 14 mois seulement.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here