Belmadi va mettre à l’écart des joueurs dès le prochain match?

0
1781

Djamel Belmadi n’a relativement pas réussi son baptême de feu en équipe nationale. Parti en Gambie avec la ferme intention de revenir avec les trois points de la victoire, il s’est finalement contenté d’un nul. Pour de nombreux d’observateurs, ce nul a plutôt un goût de défaite.

En effet, les Verts ont affronté une très modeste formation gambienne qui n’a plus gagné en match officiel depuis cinq ans.

D’ailleurs, la joie des locaux à l’issue de la rencontre est légitimement justifiée, car ayant réussi tout simplement à un véritable exploit. C’est tout à fait logique aussi que Belmadi soit déçu à l’issue de la rencontre.

Un sentiment qu’il a révélé lui-même en conférence de presse à l’issue de la partie. Mais il ne s’est toutefois pas empêché d’accorder des circonstances atténuantes à ses joueurs, évoquant notamment les conditions difficiles dans lesquelles s’est déroulé le rendez-vous.

On pense notamment à ce climat d’insécurité avec cette présence massive aux alentours du terrain des supporters locaux, un état de fait qui ne devait pas avoir lieu dans un match de qualification pour la CAN.

Le commissaire de la rencontre n’aurait pas aussi dû accepter de faire jouer la partie. Ce n’est pas tout, puisque l’état de la pelouse n’a pas arrangé les affaires des Fennecs. Ces derniers ont donné l’impression de n’avoir pas trop osé en attaque, notamment lors de la deuxième période.

Voilà qui devrait donner matière à réfléchir pour le successeur de Rabah Madjer qui aurait sûrement pris note sur son calepin du rendement de chacun de ses joueurs. Il serait également très déçu du rendement de certains éléments, en particulier les cadres de l’équipe, à l’image de Bentaleb, Brahimi et Mahrez qui ont été très décevants dans ce match.

Si l’on se réfère aux propos de Belmadi lui-même lors de sa conférence de presse d’avant le départ vers la Gambie, ces joueurs risquent même de perdre leurs places de titulaires.

Le coach de l’EN avait averti qu’il comptait redistribuer les cartes, et que seuls les joueurs donnant satisfaction seront alignés. D’ailleurs, la petite forme de Brahimi et Mahrez dans ce match a été pour beaucoup dans le niveau au dessus de la moyenne de l’attaque algérienne qui n’a pas créé beaucoup d’occasions. A titre illustratif, le but algérien est intervenu suite à un travail individuel de Bounedjah qui a intercepté une longue balle venue de la défense.

En parlant justement de la défense, le coach national a été contraint de composer avec une charnière centrale inédite. Le duo Bensebaini-Tahrat a joué ensemble pour la première fois. On se devait donc de s’attendre à ce que leur cohésion ne soit pas parfaite. Cela s’est du reste vérifié sur le terrain, coûtant même le but d’égalisation à l’équipe nationale.

En somme, un gros travail attend Belmadi qui n’a pas réussi à « imiter » Vahid Halilhodzic qui avait entamé sa mission en équipe nationale en 2012 dans pratiquement les mêmes conditions, sauf que le technicien bosnien avait aussi fait match nul face à la Tanzanie.

A rappeler enfin que la dernière victoire du « Club Algérie » remonte au juin 2016 face à la sélection du Seychelles, et ce, sous la houlette de Nabil Neghiz qui avait remplacé provisoirement Christian Gourcuff.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here