Belmadi commence à trouver sa défense

0
1260

S’il y a un joueur dont l’absence s’est faite lourdement ressentie face à la Gambie, c’est bien Youcef Attal.

En effet, Djamel Belmadi a dû chambouler ses plans dans la composante de sa défense, car c’est bel et bien l’ancien joueur du Paradou qui devait être aligné sur le flanc droit de la défense de notre équipe nationale à Banjul. Blessé pour le premier match de Belmadi, Attal n’a donc pas pu se présenter au stage au Centre Technique National de Sidi Moussa puisqu’il était contraint de poursuivre les soins au niveau de son club, l’OGC Nice. Et bien vendredi dernier, à l’occasion de la 5e journée de la Ligue1 et le match face au Stade Rennais, Youcef Attal a signé son grand retour à la compétition. Lui qui s’était fait remarquer avec sa nouvelle équipe en début du championnat, a su comment faire parler de lui cette fois-ci encore. En effet, et ayant été incorporé à la 61’ de jeu, Attal a tout simplement chamboulé le jeu de son team qui, il faut le rappeleri était mené sur le score d’un but à zéro, avant que son coach ne décide de l’incorporer. Et le moins qu’on puisse dire c’est que Patrick Vieira a vu juste. Le défenseur de l’EN était derrière toutes les offensives des Niçois.

 

Il sera d’un grand apport sur le plan offensif face au Bénin

En plus de son rôle défensif, Attal a constitué un véritable poison et pour son défenseur direct et pour l’axe central composé d’une vieille connaissance Ramy Bensebaïni, en l’occurrence. Ce dernier l’a d’ailleurs fauché dans la surface de réparation, mais l’arbitre ne broncha pas. Un penalty indiscutable dont devait bénéficier Attal. Avec sa fougue, sa force d’incursion, ses dribbles et sa vitesse, l’OGC Nice a réussi à inverser la tendance.

Alors qu’ils étaient menés au score, les Niçois réussissent à égaliser à la 77’ de jeu, avant de marquer le but victorieux à la 89’ de jeu enregistrant du coup leur première victoire à domicile de la saison. Une très belle performance que son coach n’a pas manqué de souligner après le match. «L’entrée d’Attal nous a fait beaucoup de bien. Quand des joueurs comme ça qui sont sur le banc rentrent et apportent un plus à l’équipe, je ne peux qu’être heureux.» C’est pour dire que le retour d’Youcef Attal soulage énormément le coach national à moins d’un mois de la double confrontation face au Bénin. Il faut dire aussi que contre la Gambie, l’apport des deux latéraux sur le plan offensif était quasi inexistant. Etait-ce une consigne de l’entraîneur national ? Pas sûr du tout du moment que Djamel Belmadi a joué ce match dans le but de le gagner.

Mandi devrait être replacé dans l’axe

Le retour de Youcef Attal devrait donc régler ce souci, au du moins sur le côté droit de la défense. Il est certain que tout le monde  se souvient de son match contre le Togo dans le cadre de la première journée de ces mêmes éliminatoires, son premier match pourtant sous les couleurs nationales où il avait presque tout fait. Sa sortie en cours de jeu pour cause de blessure avait d’ailleurs beaucoup perturbé le jeu de l’EN sous l’ère Lucas Alcaraz à l’époque. Avec Youcef Attal, le problème de l’arrière droit des Verts devrait être définitivement réglé, en attendant que Mohamed Farès fasse preuve de moins de timidité dans le jeu. es rares fois où Farès avait pris ses responsabilités et décidé de monter, cela a constitué un danger pour les Gambiens. Bien évidemment, le retour de Fouzi Ghoulam devrait lui aussi régler beaucoup de soucis, mais à condition que le joueur de Naples hausse son niveau en EN, car au cours de ces deux dernières années, ses performances chez les Verts étaient très en deçà de la moyenne.

Ainsi avec le retour de Youcef Attal, Issa Mandi devrait être replacé dans l’axe central de la défense de l’EN.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here