Les dirigeants de l’OGC Nice lâchent Riyad Boudebouz

0
249

Des dirigeants du principal groupe de supporters de Nice, Ultras Populaire Sud, se sont invités hier au point de presse de l’entraîneur Patrick Vieira en présence du joueur des Verts, Youcef Atal.
Ils voulaient faire part de leurs « inquiétudes » sur l’avenir du club, après la démission du président « une dernière fois avant action », ont-ils prévenu. « Nous n’avons plus d’interlocuteurs. Le coach, comme nous, sommes abandonnés », ont expliqué les ultras. Le 11 janvier, le président Jean-Pierre Rivère et son directeur sportif Julien Fournier ont annoncé leur démission, en désaccord avec les actionnaires majoritaires de l’OGCN. Les supporters s’inquiètent en particulier de l’inaction du club sur le marché des transferts hivernal. « Nous sommes le 24 janvier, l’effectif a besoin d’être étoffé (…) L’entraîneur lui-même avait déjà demandé des renforts offensifs pour aider la plus mauvaise attaque de L1 (16 buts marqués). Les pistes, notamment de Ryad Boudebouz (Betis Séville), de Valère Germain (Marseille) en prêt ont été refusées par les actionnaires majoritaires sino-américains, selon des sources internes. Les dirigeants ont proposé, selon des sources concordantes, de jeunes joueurs comme Umut Bozok (Nîmes), Lys Mousset (Bournemouth/ENG) ou Florian Ayet (Clermont/L2), refusés par Vieira, en attente de joueurs plus expérimentés. Voilà qui risque de compliquer la situation de Ryad Boudebouz de plus en plus marginalisé au Bétis ; il va devoir trouver un club preneur avant la fermeture du marché.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here