Deux grands clubs de ligue 1 veulent Belaili

0
2871

Et si finalement Youssef Belaïli ne jouait qu’un petit trimestre à Al Ahly Djeddah ? Ayant, pendant longtemps cet été, espéré un transfert en Europe, qui était sa destination privilégiée, Belaïli pourrait réaliser son rêve.

En effet, durant le week-end, il a reçu un appel téléphonique d’un agent mandaté par l’Olympique de Marseille, qui lui aurait appris que le champion d’Europe en 1993 souhaiterait l’enrôler cet hiver. Belaïli, qui ne s’attendait guère à l’intérêt d’un aussi grand club, aurait répondu à cet agent qu’il est honoré de susciter l’intérêt de l’O.M.

 

Un agent mandaté par l’OM l’a contacté ce week-end

Cependant, le pouvoir de décision ne lui appartient pas, d’autant que dans le contrat qu’il signa avec le club saoudien il y a quelques semaines, il n’a pas inclus une clause libératoire, mais pour cet agent, cela ne poserait pas problème. ‘’Une fois qu’on arrachera votre accord, on va négocier le rachat de votre contrat avec Al Ahly’’ s’engage ledit agent. Néanmoins, Belaïli ne prend aucune décision sans son père, qui est son seul conseiller et qui a l’habitude, d’autre part, de le représenter dans les négociations. Comme son père se trouve actuellement à Oran, dès qu’il a terminé la communication avec l’agent mandaté par l’O.M, Belaïli a appelé son père, lequel lui a conseillé de patienter, le temps qu’il le rejoindrait à Djeddah, probablement cette semaine, il entrera directement en contact avec cet agent car, a priori, Belaïli et son père ne sont pas contre l’idée d’un transfert à l’O.M, d’autant que Marseille n’est qu’à une heure et demie de vol d’oiseau d’Oran.

 

Le joueur prendra conseil auprès de Belmadi

Malgré son palmarès prestigieux, l’Olympique de Marseille n’est pas un club comme les autres. Toutefois, si les discussions sont entamées entre les deux parties, Belaïli va se renseigner auprès de Djamel Belmadi, qui a fait un passage dans le club phocéen au début des années 2000, comme il y a une grande complicité entre le joueur et le sélectionneur national, qui est pour beaucoup dans sa résurrection, il est quasi certain que Belaïli l’appellerait pour avoir plus d’informations sur le mode de fonctionnement de l’O.M et bien entendu de son environnement.

 

Monaco l’autre piste

Autre club de l’Hexagone à avoir pris des renseignements ces derniers jours sur la situation de Belaïli en Arabie Saoudite est l’A.S Monaco, où évolue son coéquipier en équipe nationale, Islam Slimani. Il faut dire que depuis ses deux merveilleux buts marqués avec l’E.N contre la Zambie, à Blida, et surtout son corner direct à Gaborone, des buts qui ont tourné en boucle sur plusieurs chaînes de télévision, cela  est pour beaucoup dans le subit intérêt de ces clubs pour lui dire que cet été, il leur fut proposé par des agents sans qu’ils ne daignent ouvrir même les discussions avec lui, même si l’on soupçonnait la direction de l’Espérance de Tunis d’avoir fermé la porte à tout transfert en Europe, en privilégiant les clubs du Golfe, afin de tirer le maximum de dividendes.

 

Al Ahly respectera-t-il une parole donnée ?

Si Belaïli, quand il a paraphé son contrat de trois ans avec Al Ahly Djeddah, n’avait pas inclus de clause libératoire, on croit savoir que son père et conseiller avait obtenu la promesse du président du club saoudien de lui faciliter un éventuel transfert en Europe, maintenant que l’O.M le veut, le club saoudien tiendra-t-il sa promesse ? Si oui, à quel prix le cédera-t-on ?

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here