Menace sur le match Algérie-Zimbabwe à Alger, à cause de 17 cas confirmés de coronavirus

0
569

La rencontre Algérie-Zimbabwe, comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations 2021, prévue le jeudi 26 mars au stade Mustapha-Tchaker de Blida est sérieusement menacée. En effet, cette rencontre se tiendra en présence du public dans la région de Blida, sérieusement touchée par le coronavirus qui ravage le monde entier. Il y a quarante-huit heures, l’Algérie avait recensé huit cas confirmés atteints par ce virus. La majorité d’entre eux était issue de la même famille dans la région de Blida. Hier, le bilan a carrément augmenté. En effet, le ministère de la Santé, via un communiqué de presse, a annoncé que quatre autres cas, issus de la même famille, ont été confirmés, hier. Le communiqué de presse a été diffusé sur le site de l’APS, l’agence de presse officielle qui indique : «Quatre (4) nouveaux cas de Coronavirus (Covid-19) ont été confirmés mercredi en Algérie, portant à douze (12) le nombre de personnes infectées par le virus dans le pays. Ces nouveaux cas ont été enregistrés dans la même famille pour atteindre un total de douze (12) cas confirmés. L’enquête épidémiologique se poursuit pour retrouver et identifier toutes les personnes qui étaient en contact avec le ressortissant algérien et sa fille, tous deux résidant en France ». Pour rappel, les deux premières personnes, une femme de 53 ans et sa fille âgée de 24 ans, porteurs sains ont été confirmées positives au coronavirus dimanche dernier par le laboratoire national de référence de l’Institut Pasteur d’Algérie. Autrement dit, il y a une menace sérieuse sur le déroulement de cette rencontre, programmée au stade Mustapha-Tchaker de Blida.

La FAF suit l’évolution des choses…
Du côté de la Fédération algérienne de football, on suit cette affaire avec beaucoup d’intérêt, notamment ces derniers jours où le nombre de  personnes atteintes par ce virus mortel qui a ravagé la Chine, ne cesse d’augmenter. D’un premier cas confirmé, l’Algérie se retrouve avec douze cas confirmés et il pourrait y en avoir d’autres, notamment du côté de la région de Blida, à cause des rencontres et des rassemblements. A la Fédération, on n’a toujours pas réagi par rapport à cette affaire. On attend d’avoir plus d’informations. Le président de la Fédération, Kheireddine Zetchi, suit lui-même cette affaire et attend de voir l’évolution des choses.

… et attend une décision des pouvoirs publics pour le huis clos
A la FAF, on attend aussi un signe des pouvoirs publics, notamment le ministère de la Santé qui est mobilisé pour faire face à cette épidémie. Le ministère de la Santé a multiplié les notes, incitant la population à éviter tout rassemblement, dans un seul but, la précaution. A la Fédération, on n’attend qu’un signe de la part du ministère de la Santé pour prendre les mesures nécessaires. Selon nos informations, la FAF n’attend qu’un signe dudit ministère pour opter pour le huis clos pour ce match. Il s’agit d’une première éventualité car un match de football qui draine 20 000 supporters ou plus, sans prendre en compte le service de sécurité appelé à assurer la sécurité avant, pendant et après le match, est une menace sérieuse pour tout le pays. Il suffit qu’une personne contaminée soit dans les gradins et c’est la catastrophe.

Pas question de prendre le moindre risque !
Par ailleurs, pour les pouvoirs publics, il n’est pas question de prendre le moindre risque surtout que ce virus a tué beaucoup de personnes en Chine et certains autres pays. Le ministère de la Jeunesse et des Sports devrait collaborer avec celui de la Santé pour prendre des mesures strictes, notamment par rapport aux matchs de championnat, mais aussi la rencontre Algérie-Zimbabwe.

La CAF acceptera la demande car il s’agit de cas de force majeure
Et dans le cas où la FAF serait obligée de programmer le match à huis clos par crainte que le virus  se propage encore plus, elle saisira officiellement la CAF pour lui demander de programmer la rencontre à huis clos à cause de la menace du coronavirus. Selon les règlements, il n’y aura aucun souci soit pour le huis clos du match ou carrément le changement de domiciliation vers une autre ville, étant donné qu’il s’agit d’un cas de force majeure où la santé des gens passe avant tout autre considération                                                      source : le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here