Mehdi Ait Ahmed:  » Je n’avais vraiment pas besoin de ces gens là pour faire signer Khacef à Bordeaux

0
394

Comme vous le savez, Mehdi Ait Ahmed, agent du joueur, Naoufel Khacef a porté l’affaire en justice en accusant le directeur sportif des Girondins de Bordeaux.

Voici ces mots lors d’une interview accordée à liberté Algérie:

“C’est moi qui ai effectué le travail d’intermédiation entre le joueur et le club. Sans moi, Naoufel Khacef n’aurait jamais signé aux Girondins de Bordeaux. D’autres personnes qui figurent sur ce dossier comme Raquel Herraiz Del Moral ou Hamri Yahia alias «Bob» ne peuvent en aucun cas représenter Naoufel au regard de la législation française. Pour faire signer Naoufel à Bordeaux, je n’avais d’ailleurs absolument pas besoin de ces gens-là qui voient le joueur uniquement comme un produit financier (Mehdi Aït Ahmed avait déjà fait signer Gabriel Lemoine aux Girondins il y a un an). Ces deux personnes vont répondre de leurs actes devant la justice, au même titre qu’Éduardo Macia, directeur de football des Girondins de Bordeaux. D’autres personnes pourraient potentiellement se retrouver mêlées à cette affaire, puisque nous avons également porté plainte contre X qui est tout auteur et/ou complice des infractions visées : exercice illégal de la profession d’agent sportif et escroquerie en bande organisée. Naoufel se retrouve désormais en proie à des problèmes judiciaires à cause de toutes ces personnes qui l’ont manipulé depuis des mois. Ces personnes ont tout fait pour casser la relation de confiance qui existait entre Naoufel et moi à base de mensonges. Certaines personnes l’ont même poussé à mentir publiquement… pour chercher à me discréditer. Une démarche inacceptable qui aura bien entendu des conséquences judiciaires […] J’ai porté l’affaire devant les tribunaux contre certaines parties et avec la complicité du directeur sportif des Girondins de Bordeaux, Eduardo Macia, pour exercice illégal de la profession d’agent sportif et escroquerie en bande organisée […] Je tiens à vous souligner que nous nous sommes entendus au départ à ce que je représente Khacef. Nous avons convenu aussi à ce que d’autres personnes soient également mandatées par son club propriétaire, le NAHD. Au final, on a tout fait pour m’exclure de cette transaction. Ces personnes ont refusé de porter à ma connaissance l’offre destinée au club (NAHD). Ils m’ont dit qu’il s’agissait d’un prêt avec option d’achat. Et en date du 29 janvier, j’alertais officiellement la direction juridique du club (FC Bordeaux) que cette affaire basculait potentiellement dans l’illégalité et qu’il fallait agir. C’est depuis que j’ai constaté qu’il y a plein d’anomalies dans le transfert et c’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à porter l’affaire devant la justice […] J’ai constaté également qu’on a essayé même de manipuler Khacef, en le faisant parler dans une interview à L’Équipe, en déformant ses dires. D’ailleurs, ce média a été aussi poursuivi en justice. Je ne suis plus en contact avec le joueur depuis le 3 février dernier. La dernière fois où je lui ai parlé, je lui ai dit que le mensonge prenait l’ascenseur tandis que la vérité prenait l’escalier


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here