La dernière visite de Djamel Belmadi au stade d’Oran n’a pas été satisfaisante

0
596

 

Selon compétition, hormis la beauté de la pelouse qui a plu a l’ensemble de la délégation, le constat concernant le chantier du stade et le retard accusé sur ce dernier ont énormément déplu au sélectionneur des Verts. Il faut dire que ce dernier croyait que les choses avançaient dans le bon sens avant de constater que la pelouse n’est pas plus que l’arbre qui cache la forêt. A vrai dire, Belmadi avait l’espoir de visiter un stade prêt à accueillir son équipe et n’a pas caché son désir d’y recevoir dès mars prochain. Mais ni l’état du chantier ni même le discours des responsables de ce dernier n’ont été encourageants au point que, nous dit-on, de dégoûter le coach. Il voulait tellement initier ses joueurs à la belle pelouse de ce stade flambant neuf pour éventuellement lancer la campagne Qatar 2022 sur ce terrain. Mais, finalement, il a vite déchanté ; ce qui l’a amené à changer de cap et opter définitivement pour le stade Tchaker.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here