Alcaraz: un oeil en particularité sur certains postes

0
131

Lucas Alcaraz est arrivé à Alger, cette fois pour reprendre officiellement le travail sur le terrain.

Le 9 avril dernier était la dernière fois où le coach ibérique a foulé un terrain de football en tant que coach, et il s’est fait ridiculiser avec son team de Grenade (1-3) sur sa pelouse contre Valence. Entre-temps, il y a eu son éviction de ce club et très rapidement un contact direct avec le président de la FAF, un engagement puis un voyage officiel à Alger où l’Andalou a eu à annoncer les grandes lignes de son projet assez ambitieux à la tête des Verts, lui qui connaîtra pratiquement sa première vraie aventure en dehors d’Espagne de surcroît en tant que sélectionneur.

C’est donc demain qu’Alcaraz rechaussera les crampons pour travailler sur la pelouse du stade du CTN de Sidi Moussa, il aura à sa disposition 27 joueurs, tous issus du championnat local de Ligue1 Mobilis, une liste qui a été dressée dans la précipitation, vu que le coach n’a pas encore de staff, il a pu néanmoins se baser sur le fruit du tri effectué par Korichi l’ex-DTN avant de rendre le tablier.  

Découverte

En plus de la mentalité des joueurs algériens qu’il aura à découvrir grâce à ce premier contact direct, Alcaraz et ses 2 adjoints tenteront de mettre les premières observations techniques sur leur calepin, il faut dire que pour le moment le joueur local pour Alcaraz c’est peut-être les prestations de Meftah, les apparitions de certains locaux lors de la CAN, en plus du très décevant match MCO-MCA du week-end passé, il a donc tout à découvrir, et il ira de surprise en surprise visiblement, car les noms choisis pour ce premier stage ne représentent pas forcément la crème des joueurs locaux, l’arrivée d’un coach adjoint rendra plus facile les présélections lors des prochains stages, ce qui permettra à Alcaraz d’avoir un meilleur groupe et se consacrer à la chasse des oiseaux rares, celle-ci devrait d’ailleurs commencer dès demain et visera des postes bien précis.

Urgence

En effet, selon des sources crédibles, Alcaraz qui a déjà une bonne idée sur le jeu de la sélection et les carences qu’elle présente dans les différents secteurs de jeu a décidé de faire de ce stage des locaux une première occasion pour tenter de trouver ce qui manque dans l’immédiat pour l’EN.

Le fait d’avoir visionné des rencontres, puis d’avoir comparé ça avec les renseignements récoltés çà et là notamment en ce qui concerne les postes où l’EN doit se renforcer lui a permis d’établir une première liste de postes à pourvoir et en urgence, il faut dire qu’il suffit d’être un fervent supporter des Verts et d’avoir suivi les récentes parties de la sélection peut suffire pour dire que l’EN souffre de carences très contraignantes dans quelques postes à l’image du poste de gardien de but, cela explique la présence de 4 gardiens lors de ce premier stage, en attendant que la liste ne soit élargie, peut-être avec l’arrivée de nouvelles têtes.

L’axe, le grand chantier

L’axe de la défense est lui aussi une priorité, Alcaraz sera attentif au comportement de Mohamed Benyahia, de Ryad Kenniche, d’Abdelkader Bedrane, d’Abdelghani Demmou, de Hocine Benayada et de Mohamed- Amine Madani, 6 joueurs pas des moindres qui jouent tous dans l’axe et cela explique l’importance qu’accorde le nouveau coach à cet épineux problème dans l’axe, il tentera de voir chacun de ces joueurs, d’autant plus qu’ils présentent des chiffres encourageants en championnat, certains d’entre eux n’ont pas eu avant  cette occasion d’étaler leur savoir-faire en EN à l’image de Bedrane ou Madani, tandis que Kenniche reste sur un parcours avec les U23 qui était assez moyen et tentera de s’accrocher à cette lueur d’espoir offerte par l’Espagnol, les autres joueurs ont tous été testés avant, ils partiront à chances égales lors de ce nouveau rendez-vous.

Sur les côtés : priorité à droite   

Si en sélection Ghoulam présente assez d’assurances, il n’en demeure pas moins qu’il n’a toujours pas un vrai et sérieux concurrent, et c’est en principe dans le championnat qu’il devrait émerger.

Ferhani avait été lancé dans le bain, il tentera de confirmer tout le bien qu’on pense de lui, il aura comme concurrent Cherifi de Sidi BelèAbbès.

Le plus gros souci du moment c’est le poste de latéral droit, où Meftah avait ‘’dépanné ‘’ lors de la dernière CAN, et vu le rajeunissement que le nouveau staff compte actionner, il suivra avec beaucoup d’intérêt les Ziti, Benguit et Redouani, ce dernier est une valeur sûre, il ne cesse d’épater à la JSK malgré les difficultés vécues par son club, il reste le meilleur joueur dans son poste cette saison.

Marginalisé, Saâdi devrait avoir sa chance, il a même de fortes chances de détrôner Ziti qui ne présente pas les mêmes assurances que ce vrai polyvalent qu’est Redouani, laissé libre par l’USMA et relancé par la JSK à droite alors qu’il a été formé dans l’axe, une solution de polyvalence à laquelle viendra s’ajouter Benguit, qui excelle sur le couloir droit.

L’ancien joueur du PAC a été retenu pour les Jeux de Bakou, avec Rahmani et Merbah, d’ailleurs c’est avec les locaux que ce trio travaillera afin que le coach andalou se fixe une idée sur chacun d’entre eux, le stage du mois de juin n’est pas loin et plusieurs places son disponibles, plus de places encore pour août et les barrages du CHAN face à la Lybie, soit un autre enjeu et une autre raison de tout donner dès ce dimanche et essayer de plaire au nouveau staff.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here