L’incroyable parcours de Yanis Merdji, qui jouait l’an dernier en DHR et qui cartonne désormais en L2

0
644

Il jouait encore en DHR à Domtac la saison dernière. Yanis Merdji est désormais à Bourg en Ligue 2 après un court passage à Limonest (CFA2). Décryptage de l’ascension fulgurante d’un attaquant de 23 ans qui commence à faire parler de lui, grâce à ses 5 buts en 10 matchs de L2 mais aussi grâce à son pote Corentin Tolisso qui n’hésite jamais à en dire du bien

Cinq bornes de la DHR à la CFA2

Il y a un an, Yanis Merdji était encore électricien et jouait en Honneur Régional à Domtac (club fusion de Dommartin et La Tour De Salvagny). Ses 17 buts en DHR ont depuis convaincu Limonest de lui faire faire le court chemin entre les deux clubs, dont les stades sont distants de moins de cinq kilomètres à vol d’oiseau (4,77 si on a bien compris comment marchait le formidable outil Google Maps)

10 buts en 12 matchs de CFA2

Un premier palier franchi pour l’attaquant de 23 ans, qui avait déjà connu le niveau CFA2 en début de carrière sans vraiment s’imposer (une petite dizaine de matchs à Andrézieux entre 2012 et 2014). Cette fois, il ne fait pas dans la dentelle et continue sur la même lancée qu’à Domtac en marquant 10 buts en 12 matchs de CFA2 avec Limonest en première partie de saison. De quoi taper dans l’œil de Bourg.

Le FBBP 01 recrute malin

Le club bressan sait qu’il n’est pas le plus riche de Ligue 2 et doit donc être malin. L’un des axes de travail du FBBP 01 est ainsi la recherche de « joueurs régionaux à fort potentiel capables de rentrer à court et moyen terme dans le projet du club », selon le manager général Vincent Poupon. Une stratégie qui avait par exemple aussi poussé Bourg à tenter le coup avec Yohan Roche, défenseur central de Villefranche (CFA) finalement parti à Reims en janvier. Le FBBP 01 sera plus heureux sur le dossier Merdji : « Notre observateur est allé le voir plusieurs fois en CFA2, à Limonest ou à l’extérieur. On a aussi recoupé pas mal d’informations pour connaître l’individu au-delà du joueur. Et quand on s’est dit que ça pourrait vraiment être un recrutement potentiel par rapport à cette stratégie de jeunes joueurs régionaux, on a pris contact avec lui et on s’est rendu compte qu’on avait affaire à un jeune bien dans sa tête, qui nous a tout de suite renvoyé une bonne image. C’est ce qu’il dégageait sur le terrain, mais on en a eu la confirmation. Et puis derrière on l’a fait venir en entretien, on a contacté le club de Limonest pour les informer de nos démarches. La rencontre avec le garçon a confirmé notre volonté de le faire venir par rapport au potentiel identifié sur le terrain par la cellule recrutement et Hervé Della Magiore.

Descendre de niveau après son passage à Andrézieux a donc été bénéfique pour Merdji, tout comme son choix de se rapprocher de Lyon « pour un choix de visibilité par rapport aux clubs qui jouent à des niveaux supérieurs » selon ses propres termes. Jamais passé par un centre de formation, le désormais numéro 29 du FBBP 01 découvre donc le monde pro depuis janvier, quelques mois seulement après avoir fait le saut de DHR en CFA 2. Et arrivait d’ailleurs plutôt dans l’optique de se familiariser avec ce nouvel univers, comme l’avoue Poupon : « On était plutôt sur l’approche d’un pari sur du moyen terme, en profitant de la seconde partie de saison pour l’intégrer dans le groupe professionnel et pour nous permettre de travailler correctement avec lui dès la saison prochaine. Force est de constater que c’est allé beaucoup plus vite qu’on l’attendait. Tout de suite Yanis s’est bien intégré, tout de suite Yanis a été performant à l’entraînement. Et en début d’année, il y a eu la blessure de Lakdar Boussaha. On connaît la suite. »

5 buts pour ses 10 premiers matchs de L2

La suite, c’est donc l’explosion de Yanis Merdji. Après trois courtes entrées en jeu, le joueur arrivé de Limonest est finalement titulaire pour la première fois en Ligue 2 le 3 février à Niort. Il y inscrit un doublé. Il en a depuis mis un autre à Laval, ainsi qu’un but contre Troyes, et offert une passe décisive à Boussaha une fois celui-ci de retour de blessure. Yanis Merdji en est donc à cinq buts et une passe décisive en dix matchs de Ligue 2. Pas mal pour un joueur qui découvre ce niveau. Mais pas de quoi faire prendre la grosse tête à l’avant-centre, qui vante les bienfaits d’un groupe « avec une bonne mentalité » et les vertus du travail, qui lui a permis de s’adapter aussi rapidement au monde pro.

Il a inscrit le premier doublé de sa carrière en ligue 2, avec une carrière 4-1 de son équipe face à Quevilly.

 

 

 

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here