Ce qui s’est réellement passé entre Zetchi et Kerbadj lors du dernier BF

0
581

Le Bureau Fédéral de lundi dernier n’est, une fois de plus, pas passé inaperçu, ou du moins chez les médias.

En effet, après le fameux tweet du mois dernier concernant les joueurs algériens nés et évoluant à l’étranger  et leurs critères de sélection, cette semaine, la réunion du Bureau Fédéral a enfanté une nouvelle polémique entre le président de la Ligue de football professionnel Mahfoud Kerbadj et le boss de la FAF Kheireddine Zetchi.  Une réunion qui devait sceller les relations entre les deux hommes, qui avaient pourtant affiché dans tous les médias leur accord et leur respect mutuel, les voilà qui n’ont pas pu résister aux chamailleries et à l’enfantillage qui caractérisent réellement leurs relations. Le quiproquo de la semaine a porté sur des déclarations de Kerbadj faites au quotidien Liberté jugées déplacées et allant à l’encontre de la bienséance et le respect dus, tant aux postes qu’aux engagements récents de Kerbadj et de Zetchi pour assainir et calmer la situation. Tout a commencé lorsque le président de la fédération a demandé des explications sur ladite interview. «Je ne comprends pas vos récentes déclarations. Vous affirmez que ce n’était pas normal qu’on perde comme ça une place bêtement au niveau de la Confédération africaine de football à la suite de la non réception du dossier de Bachir Ould-Zmirli. Comment pouvez-vous affirmer de tels propos ? Avez-vous des preuves ou des écrits officiels de ce que vous avez avancés ? Nous, à notre niveau, nous n’avons rien de tout cela, donc si vous en disposez, on aimera bien qu’on soit mis au parfum », lui a-t-il fait savoir de manière sèche et ironique.

Zetchi ouvre le bal

Mieux que ça. Zetchi ne se contente pas de si peu, il rajoute : « Vous voulez qu’on vous montre le talon de l’envoi du courrier pour que vous croyez à notre version des faits ? En tant que président de la LFP, il n’est pas normal que vous soyez constamment contre votre fédération et que vous remettiez tout en cause », lui a-t-il asséné.

Mahfoud Kerbadj qui, sans doute embarrassé, n’a pas voulu rentrer dans la polémique encore une fois en si peu de temps préféra botter en touche et calmer le jeu : « Sur le dossier Ould- Zmirli, je n’ai fait aucune affirmation, mes propos ont été mal interprétés… »

Kerbadj se sentant bousculé n’a pas voulu surenchérir dans cette polémique surtout avec le ton balancé par le big boss, il accusera sans sourciller la réplique suivante de Zetchi qui poursuivra avec encore plus d’assurance ses propos acerbes : «Si tes propos ont été mal interprétés, il y a des dispositions à prendre, mais d’après ce qu’on a pu lire, c’était clair, net et précis », lui a-t-il dit.

Tout a été dit dans cet échange. Avec la précision même qu’espérait afficher dans son attaque Kheireddine Zetchi. Les deux hommes ne s’entendent toujours pas. Il n’y a pas de grande amitié entre eux comme a voulu le faire croire Kerbadj cette semaine aux médias. Et comme de « vieux enfants », les deux plus grands responsables du football algérien se sont montrés irresponsables.

DZCOMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here