Madjer parle de la prochaine sélection et défend Chaouchi: » il restera en sélection »

0
379

C’est une conférence de presse improvisée à laquelle a bien voulu répondre le sélectionneur national Rabah Madjer à sa sortie des travaux de l’assemblée générale ordinaire de la FAF hier au Centre technique national de Sidi Moussa.

 Avant tout, comment s’est passée l’AGO d’aujourd’hui ?

Cela s’est très bien passé et dans de bonnes conditions. Nous sommes sortis avec de bonnes résolutions pour l’intérêt du football algérien. Cela permettra à la fédération actuelle de poursuivre le travail déjà entamé depuis une année. Et justement ma présence aujourd’hui lors de cette assemblée générale ordinaire est une manière de montrer mon soutien à cette FAF, mais aussi et surtout au président Kheireddine Zetchi. Certes, il y a encore du travail qui attend cette fédération et son bureau fédéral, mais tout indique qu’ils sont sur la bonne voie et que c’est le vrai démarrage de notre football incha Allah.

Avant le Portugal, vous allez affronter une équipe africaine, êtes-vous fixé sur le nom de cette sélection ?

On vous communiquera le nom de notre prochain adversaire très bientôt.

Lors de votre dernière déclaration, vous aviez sous-entendu qu’il y aurait de nouveaux joueurs ou même un retour de certains cadres, sera-t-il le cas lors du prochain stage ?

Si vous aviez bien remarqué, à chacune de mes déclaration je dis et je répète que les portes de l’équipe nationale sont ouvertes à tous les joueurs, qu’ils évoluent ici en Algérie ou à l’étranger. Pour moi, il n’y a aucune différence entre eux. Et si vous avez bien remarqué, lors de chaque stage il y a de nouveaux éléments, et d’autres que je n’ai pas convoqués parce que justement je connais leur niveau et leurs capacités. On avait surtout besoin de voir des joueurs dont j’ignorais le niveau en sélection, et de ce fait il fallait que je les convoque afin que je sois définitivement fixé. Le principal critère du joueur sélectionnable, c’est qu’il réponde ou non au profil qu’on recherche. Ce n’est pas parce qu’un joueur marque un but qu’on va forcément lui faire appel…

Justement, que pensez-vous du retour ces dernières semaines de Rafik Halliche ?

C’est exactement ce que je viens de dire, personne n’a parlé de Halliche, il a juste suffi qu’il marque un but pour que la presse parle de lui…

Mais en plus de ses deux derniers buts, il vient d’enchaîner 11 titularisations et a été élu dans l’équipe type du championnat portugais la semaine dernière…

Rafik Halliche est un joueur qui a beaucoup donné pour l’équipe nationale, et c’est aussi quelqu’un que je respecte beaucoup. Il a effectivement livré une très bonne prestation face au Benfica, avec à la clé un but. Halliche est un joueur qu’on connaît bien, et celui qui mérite d’être sélectionné le sera avec nous, car notre mission est à court terme, à savoir la CAN 2019. Pour l’instant, je ne vous donnerai pas de noms, mais vous le saurez au moment opportun.

Quand vous dites les portes sont ouvertes à tout le monde, même pour Feghouli et Mbolhi…

Je n’ai pas donné de noms et je n’en citerai aucun. Mais ce qui est certain, c’est que nous savons très bien ce qu’on est en train de faire. On ramènera des joueurs pour l’Afrique, car notre objectif c’est de s’imposer en Afrique.

Faouzi Chaouchi a été suspendu pour 4 matchs, est-ce qu’il sera maintenu pour le prochain stage des locaux ?

Bien sûr qu’il sera avec nous lors du prochain stage en prévision de la rencontre face à l’Arabie Saoudite au mois de mai prochain. Ce n’est pas parce qu’un joueur a été sanctionné avec son club qu’on va l’écarter de la sélection, bien au contraire. Ce sont des choses qui arrivent dans notre championnat, et tout le monde sait ce qui s’est passé avec Chaouchi lors du match JSK-MCA…

Soutenez-vous Chaouchi ou au contraire condamnez-vous son geste ?

Moi je soutiens toujours mes joueurs, qu’il s’appelle Chaouchi ou qu’il s’agisse d’un autre élément qui fasse partie de l’équipe nationale…

Même lorsqu’il faute…

Avez-vous la certitude dans cette affaire que c’est Chaouchi qui a fauté ? Ces incidents arrivent au sein des clubs et c’est pour ça que je n’aime pas trop donner mon avis.

Mais c’est quand même l’image de l’équipe nationale puisqu’il s’agit du gardien n°1 de l’EN…

La belle image de l’équipe nationale elle y est. Maintenant si suite à tous les incidents qui se produisent au sein des clubs on va s’amuser à prendre des décisions en sélection, aucun joueur ne restera en équipe nationale.

Avez-vous eu une discussion avec Chaouchi depuis cet incident ?

Pour l’instant il n’y a eu aucun stage. On fait toujours en sorte d’encourager nos joueurs, après des choses ou des incidents pareils peuvent se produire, même si notre souhait c’est de ne plus jamais voir cela sur nos terrains. Il faut que tous les acteurs du football fassent preuve de fair-play et donner une belle image du football algérien et de notre pays l’Algérie.

Comptez-vous rester au 5-Juillet ?  

Pourquoi pas. Nous avons une grande confiance dans notre public et cela quelle que soit la région : Alger, Oran ou une autre wilaya, les amoureux de l’EN sont partout présents. Parfois on entend des sifflets, mais cela ne nous perturbe pas.

Avez-vous prévu des matchs en Afrique comme vous le dites à chaque fois ?

Nous ne sommes pas  le problème, ce sont plutôt nos adversaires du continent  qui préfèrent jouer en Europe. Je suis toujours pour cette idée de jouer le plus de matchs en Afrique, et c’est pour cette raison qu’on a joué en Algérie, mais aussi en Tunisie. Si on reçoit une invitation pour jouer en Afrique, on le fera avec grand plaisir. Par exemple contre l’Arabie Saoudite on aurait pu jouer chez nous ou chez eux, mais ils ont choisi l’Espagne. Aucune sélection ne nous fait peur qu’elle soit européenne ou africaine. Pour preuve, j’ai accepté de jouer contre le Portugal à Lisbonne, car même si on perd ce match, on va beaucoup apprendre.

Récemment vous avez déclaré à un journal espagnol que vous ferez en sorte de gagner la deuxième coupe africaine pour l’Algérie, pensez-vous que c’est réalisable ?

Parfois quand on accorde des entretiens à des journalistes étrangers, il existe des incompréhensions que ce soit pour les questions ou pour les réponses. Pour que je sois clair, j’ai dit on souhaite incha Allah gagner cette coupe d’Afrique et on fera de notre mieux pour réaliser ce souhait. Personnellement je vais jouer cette coupe d’Afrique au Cameroun avec l’objectif de la remporter ou au moins aller le plus loin possible dans cette compétition. Je n’irai pas pour faire de la figuration, car l’appétit vient en mangeant.

Un commentaire sur la présence de l’ancien président Mohamed Raouraoua lors de cette AGO ?

Je n’ai pas à faire de commentaire sur ça, moi ce qui m’intéresse c’est le déroulement de l’AG et je vous ai déjà répondu là-dessus.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here