Le successeur de Madjer sera un coach étranger d’envergure

0
1374

Le plan après-Madjer enclenché, son successeur sera un étranger

Tout a été donc très bien ficelé à l’intérieur du BF, la décision du limogeage de Madjer n’est que le début d’une autre série de décisions inévitables, qui vont suivre, l’une d’entre elles, c’est celle qui concerne l’avenir de la sélection à un an de la CAN et à 3 mois du match contre la Gambie.

La FAF qui prépare déjà le plan du stage de septembre, voire d’octobre et même de novembre envisage de recruter un coach d’envergure. Cette fois, nous dit-on, ça va être un entraîneur qui fera l’unanimité, un entraîneur que le public va aimer forcément, la fédération ne se précipitera donc pas pour le choisir, elle va patienter jusqu’au terme de la Coupe du monde et prendra un des nombreux coachs qui vont être libres après le tournoi, un classique dans ce genre d’événements.

Ceci dit, notre interlocuteur n’a pas écarté la possibilité de recourir à l’option Vahid, la FAF connaît même son salaire mensuel au Japon qui avoisinerait les 120 000 euros, elle s’est très bien renseignée sur tout, mais cela ne veut pas dire qu’il sera recruté, ça reste une options parmi tant d’autres.

L’erreur ne sera plus permise

Après 2 échecs, ceux d’Alcaraz et de Madjer, la fédération se retrouve face à un sérieux risque, celui d’un 3e échec qui risque d’être expéditeur, c’est dire que l’après-Madjer sera encore plus délicat à gérer pour la FAF, elle n’aura plus droit à l’erreur, d’où l’importance de bien se concerter, la réunion du BF qui devrait avoir lieu le 24 du mois courant devrait être décisive, et un plan d’action y sera établi, mais ce qui paraît certain, c’est que l’EN ira en Gambie avec un staff nouveau, ça devrait être un étranger, mais un staff de dépannage 100% local n’est pas non plus à écarter, attendons pour voir.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here