Madjer veut être payé jusque 2019 et refuse de résilier son contrat

0
832

Le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi a commenté dimanche dernier, à l’issue des travaux du bureau fédéral, le limogeage de Rabah Madjer de la barre technique de l’EN: «Madjer est un homme très respectueux et respecté.

Son limogeage est purement technique. Il reste une icône du football algérien.» a-t-il déclaré avant d’ajouter : «Nous remercions Madjer pour son travail. Il a été limogé à cause des résultats.» Zetchi ne s’est pas montré inquiet pour trouver la bonne formule concernant la résiliation du contrat de Madjer avec la FAF : «Il n’y aura aucun problème avec Madjer dans la résiliation de son contrat», a-t-il déclaré.

Il avait même annoncé que le dossier allait être clôturé lundi dernier. Or, à l’heure où nous mettons sous presse, aucun accord n’a été encore trouvé entre les deux parties pour la résiliation du contrat.

Le désormais ex-sélectionneur national n’a même pas daigné répondre présent à l’invitation du président de la FAF qui a souhaité le rencontrer la semaine passée pour sceller un divorce à l’amiable. Mais si l’on se réfère à l’entourage de Madjer, qui a opté jusque-là, pour un silence total, l’ancienne gloire du football algérien n’est pas du tout prête à se laisser faire dans ce dossier.

Il est donc loin le temps où Madjer avait répondu à sa manière à son limogeage de la part de l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua, en déchirant le contrat liant les deux parties en direct lors d’une émission sportive de la télévision nationale.

Cette fois, l’ancien attaquant du FC Porto semble décidé à défendre becs et ongles ses intérêts. Il voudrait tout simplement être payé au dernier centime du contrat qu’il avait signé et qui allait prendre fin en 2019.

Et si Madjer fait pour le moment dans la résistance, c’est parce qu’il a été très affecté par la manière avec laquelle il avait été remercié, lui, qui n’a pu diriger les Verts dans aucun match officiel, si l’on excepte la partie face au Nigeria, dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires du Mondial-2018 et qui n’avait aucun enjeu pour les deux formations. Reste à savoir jusqu’où ira Madjer dans son bras de fer qui ne dit pas son nom avec Zetchi.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here