Vahid donnera sa réponse la semaine prochaine

0
563

Qui sera le futur sélectionneur national ? C’est la question que se posent tous les journalistes aujourd’hui, impatients et curieux de connaître l’identité du nouveau sélectionneur et de celui qui va succéder à Rabah Madjer. Bien sûr, un nom fait l’unanimité. Il s’agit de Vahid Halilhodzic qui a fait un passage en sélection entre 2011 et 2014 et avec qui les Verts ont réussi à atteindre les huitièmes de finales de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Comme on le sait tous, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi et son vice-président, Rebouh Haddad ont rencontré Halilhodzic à Paris. Les discussions ont tourné sur l’éventuel retour de Vahid Halilhodzic à la tête des Verts. Selon une source très proche du dossier, Vahid Halilhodzic donnera sa réponse, la semaine prochaine.

Il n’a encore rien décidé
Notre source, qui est très bien renseignée sur le dossier, nous confirme que Vahid Halilhodzic n’a encore pris aucune décision concernant son avenir. Notre source révèle : «Halilhodzic est en train de profiter du repos ces jours-ci, après ses déboires avec le Japon». Halilhodzic n’a pas en effet consulté sa famille, notamment son épouse à qui le Franco-Bosniaque accorde beaucoup d’importance. D’ailleurs, il avait failli quitter l’EN à cause de sa famille en 2013.

La situation actuelle ne lui fait pas peur, mais…
Même s’il n’a pas encore pris de décision, Vahid Halilhodzic voit les choses autrement cette fois-ci, contrairement à 2011. A l’époque, Halilhodzic avait accepté d’entraîner une équipe algérienne, d’un niveau tout juste moyen et qui avait été balayée par le voisin marocain (4-0) à Marrakech. Il avait relevé le défi pour se venger des Ivoiriens, qui avaient privé Vahid de la Coupe du monde 2010. Puis, Vahid s’était bien renseigné sur l’Algérie et il savait qu’il y avait un potentiel de joueurs qui n’avait besoin que de confiance, comme les Brahimi, Feghouli, Ghoulam et d’autres…Or maintenant, il n’y a plus ce type de joueurs qu’on peut ramener. C’est pourquoi Halilhodzic hésite même si la situation ne lui fait guère peur. Halilhodzic ne veut pas ternir son image en Algérie, lui qui a été adulé par le peuple après le parcours extraordinaire avec l’EN en 2014 au Brésil.

Normalement le volet financier ne pose plus problème
Pour ce qui est du volet financier, notre source ajoute que le problème ne devrait pas se poser. Si Vahid Halilhodzic a pris en main les Verts en 2011 pour un salaire de 65 000 euros par mois, il faut savoir que le salaire vient de doubler après la Coupe du monde 2014 et sa qualification avec le Japon, la troisième de suite. Désormais, le salaire de Halilhodzic tournerait autour de 120 000 et 150 000 euros. Mais du côté de la fédération, on est conscient de cela. On est même prêt à mettre le paquet pour convaincre Halilhodzic, sachant surtout que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab a donné son accord.

Zetchi attend sa réponse, mais prospecte ailleurs aussi
Comme nous l’avions déjà annoncé, Kheireddine Zetchi est toujours dans l’attente de la réponse de Halilhodzic, mais prospecte de l’autre côté pour avoir un plan B et C, afin de parer à un éventuel refus de Vahid Halilhodzic de prendre en main les Verts. C’est la réponse de Halilhodzic qui va dessiner les choses pour Zetchi, afin de désigner le successeur de Madjer.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here