Madjer à jeunes Afrique: « J’ai été victime d’une manigance

0
643

Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire français «Jeune Afrique» le désormais ex-sélectionneur national, Rabah Madjer, est revenu sur son éviction de la barre technique des Verts.

« Dès ma nomination en novembre, j’ai été attaqué par une partie de la presse. Je dis bien une partie. Et derrière ces journalistes se cachent certaines personnes. En Algérie, tout le monde sait de qui il s’agit. On a tout de suite voulu me salir et me déstabiliser » a confié Rabah Madjer, plein d’amertume, au sujet de son récent passage chaotique à la tête de la sélection algérienne. Interrogé sur ses conditions de travail lorsqu’il dirigeait la sélection, Madjer a nié toute interférence dans ses choix pleinement assumés. « Jamais. Je faisais mes choix librement. Personne n’a jamais cherché à m’influencer. J’avais d’excellentes relations avec Kheireddine Zetchi, le président de la fédération, et on me laissait travailler dans de bonnes conditions » a estimé Madjer sans toutefois reconnaitre ses erreurs et sa communication désatreuse. « Le problème, en Algérie comme ailleurs, c’est qu’on veut des résultats tout de suite. On ne laisse pas assez les sélectionneurs travailler dans la continuité. Il y a beaucoup trop de pression autour de la sélection nationale. Si on veut avoir des résultats, il faut de la stabilité. Mais moi, je ne regrette rien. Avec mon staff technique, nous avons fait ce qu’il fallait pour être en mesure de disputer la CAN 2019 » a encore estimé Madjer qui a sans doute écorné son image à tout jamais aux yeux des supporters algériens.

planète dz


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here